Course - Webber fait ses adieux avec la seconde place

Sebastian Vettel a conclu sa spectaculaire seconde moitié de saison en signant une neuvième victoire consécutive (sa 13ème de la saison), devant son coéquipier Mark Webber, deuxième de sa dernière course en F1

Sebastian Vettel a conclu sa spectaculaire seconde moitié de saison en signant une neuvième victoire consécutive (sa 13ème de la saison), devant son coéquipier Mark Webber, deuxième de sa dernière course en F1. Fernando Alonso conclut le podium du Grand Prix du Brésil devant un exceptionnel Jenson Button (P15 sur la grille), mais ne peut offrir la seconde place du championnat constructeurs à Ferrari. Zéro pointé pour Lotus, qui a vu Grosjean abandonner sur panne moteur au 4ème tour et n’est parvenu à faire monter Kovalainen dans les points.

---

La course du jour a une saveur particulière pour Felipe Massa, qui dispute son dernier GP pour Ferrari, et Mark Webber, qui met un terme à sa carrière F1 ce weekend. Il fait sec pour le départ du Grand Prix du Brésil. Le top 10 de la grille fait le choix de prendre le départ en mélange medium. 15ème, Button est le premier pilote de la grille à avoir fait le choix de partir en mélange dur. Tout sera question de jugement et de feeling, personne n’ayant réalisé de roulage sur le sec depuis le début du weekend.

Rosberg prend (brièvement) le commandement

Les Mercedes prennent un très bon départ à l’extinction des feux. Nico Rosberg parvient à surprendre Vettel avant le premier virage et plonge en tête, tandis que Hamilton, P5 sur la grille, remonte jusqu’à la P3 en prenant le dessus sur Webber et Alonso. Vettel ne compte pas laisser la joie du commandement à Rosberg et reprend la tête du GP dès la fin du premier tour, à la faveur d’une vitesse sensiblement plus importante en ligne droite.

Ferrari met Mercedes sous pression

Mercedes semble avoir privilégié l’appui aérodynamique, en cas de pluie. Hamilton ne peut résister que quelques instants à Alonso et Webber, qui reprennent leur position avec autorité dès le second tour.
Les espoirs de Lotus pour la 3ème place du championnat du monde des constructeurs s’envolent dans le nuage de fumée du moteur de Romain Grosjean. P7, le Franco-Suisse est contraint à l’abandon dans le 4ème passage.

Vettel creuse le trou de façon convaincante devant : en 5 boucles, l’Allemand compte déjà 5 secondes d’avance sur un Fernando Alonso ayant réussi à se débarrasser de Rosberg. La bataille pour la seconde place du championnat constructeurs est grande ouverte : Ferrari peut encore capturer la position de Mercedes en inscrivant 16 unités de plus que son rival au terme du GP. L’équipe italienne est aidée en cela par la vista de Webber, auteur d’un nouveau superbe dépassement sur Rosberg, désormais quatrième.

Un futur retraité en grande forme

L’Australien n’a aucunement l’intention d’en rester là. Après quelques kilomètres, le futur retraité est dans l’aileron arrière d’Alonso, harcelant le pilote Ferrari pour la seconde place. Il parvient à prendre la main en plongeant dans le premier virage au 12ème passage et n’a plus que son coéquipier Vettel devant lui. L’Allemand s’est déjà enfui à 10 secondes.
Massa fait également le travail dans la lutte entre Ferrari et Mercedes. Le Brésilien réalise un important dépassement sur Rosberg et se positionne désormais P5, plaçant désormais la pression sur Hamilton. Les pilotes sont informés par radio d’un risque de pluie pour la mi-course. Button parti en pneus durs, a fait des miracles et est remonté de la 15ème à la 7ème place. L’Anglais est toutefois l’un des pilotes à s’arrêter dans la fourchette des 20 tours, avec d’autres pilotes ayant pris le départ en medium comme Massa.

Fernando Alonso adopte une tactique différente en chaussant les durs pour son arrêt du 22ème passage. L’action est sans interruption à tous les niveaux, le circuit d’Interlagos offrant de grandes manœuvres de dépassements.

Webber perd la seconde place aux stands

Webber passe aux stands au 23ème passage. L’arrêt de l’Australien est excessivement long ( 5 secondes). Alonso, qui a signé le meilleur temps en course dans le même temps, reprend la main sur son rival Red Bull. L’arrêt de Vettel, une boucle plus tard, se déroule sans accros. Massa, de son côté, a trouvé la solution sur Hamilton et est P4.

Le grand Mark se replace en seconde place au T26, en dépit de la résistance farouche d’Alonso. L’écart avec Vettel est toujours de 10 secondes.

Mercedes prend de l’air grâce à Massa

Webber annonce à son coéquipier qu’il a l’intention de lui rendre la partie difficile. L’Australien signe le meilleur tour en course au 27ème passage, plus rapide d’une demi-seconde que n’importe qui. Vettel riposte immédiatement, montrant qu’il en a sous le pied.

La bataille entre Hamilton et Massa fait rage pour la 4ème position, mais ne se déroulera pas jusqu’au bout : le Brésilien écope d’un drive-through pour avoir coupé à quatre roues dans la ligne des stands sur un tour lancé. Furieux dans la radio, Massa attend le dernier moment pour passer par les stands et signifie son mécontentement aux commissaires par des gesticulations depuis le cockpit. Il reprend la piste en 8ème position : le tarif aura été d’environ 10 secondes.

Vettel contrôle ; la pluie arrive

Vettel imprime un rythme ne laissant aucune illusion à Webber. L’Allemand reste aux commandes de façon confortable et trouve progressivement quelques dixièmes supplémentaires sur son équipier. Au 42ème passage, son avance est de 13 secondes. Alonso évolue de son côté à 6 secondes de la seconde Red Bull. L’atmosphère devient chargée et humide et le crachin commence à rendre la piste humide. Le premier « S » est le plus concerné, mais les slicks sont toujours les pneus avec lesquels rouler.
Un 47ème tour cacophonique !

Valtteri Bottas perd sa roue arrière gauche sur un frottement énergique contre la Mercedes de Lewis Hamilton suite à une tentative de dépassement. Hamilton ne semblait avoir aucune idée de la présence du Finlandais.

Le Britannique est également touché et a un pneu totalement désintégré. Il doit passer par les stands au ralenti, mais a également collecté des dommages sur le fond plat.

Vettel et Webber se ruent dans les stands, mais l’équipe n’est pas prête à recevoir Vettel. Ce sont les pneus de Webber qui sont prêts dans la pitlane ! L’Allemand perd de précieuses secondes alors que les mécaniciens se mettent en place avec les bonnes enveloppes, tandis que Webber se retrouve à faire la queue derrière son coéquipier.
Alonso passe également dans les stands pour un changement de pneus. Les trois premiers se tiennent désormais dans 6.6 sec avec 21 tours à couvrir.

Hamilton collecte une pénalité de drive-through pour avoir provoqué la collision avec Bottas. C’est l’incompréhension qui prévaut pour le Britannique. Mercedes ne dispose plus virtuellement que de 5 points d’avance sur Ferrari au championnat constructeurs. Webber et Alonso poussent fort, motivés par l’appât que représente maintenant Vettel. 5 secondes séparent les deux Red Bull au 53ème passage.

Pluie localisée dans les radars

La pluie de façon très localisée sur la piste à un peu plus de 15 tours de l’arrivée. Les ingénieurs s’en réfèrent aux pilotes pour savoir quoi faire concernant les pneus. Tout le monde évolue en slicks.

Alonso a du mal à garder le contact avec Webber, qui lâche lui-même du terrain à Vettel. Quatrième, Button s’accroche à ce qui représente sa meilleure course de la saison. Rosberg et Pérez peuvent encore poser problème. Les espoirs de hold-up de Caterham sur la 10ème place du championnat prennent un coup de plomb avec ce qui s’apparente à une rupture de suspension sur la machine de Charles Pic.

Un énorme nuage noir, menaçant, trône au-dessus sur circuit José Carlos Pace sur les 10 derniers tours. Une pluie forte est attendue, mais se sera vouée à tomber que juste après la course…

C'est sans casque et avec une série de donuts furieux que Webber fait ses adieux à la F1.

 Grand Prix du Brésil
Course
#
Pilote / Ecurie
Ecart
Points
01     25
02   + 10.4 18
03   + 18.9 15
04   + 37.3 12
05   + 39.0 10
06   + 44.0 8
07   + 49.1 6
08   + 1:04.2 4
09   + 1:12.9 2
10   + 1 tour 1
11   + 1 tour  
12   + 1 tour  
13   + 1 tour  
14   + 1 tour  
15   + 1 tour  
16   + 1 tour  
17   + 2 tours  
18   + 2 tours  
19   + 2 tours  
20   + 13 tours  
21   + 26 tours  
22   + 69 tours  

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Mark Webber , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg , Sebastian Vettel , Romain Grosjean , Charles Pic , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités