Courses sprint, gel des moteurs : la Commission F1 va trancher

Calendrier définitif pour 2021, expérimentation des courses sprint, gel des moteurs : les sujets brûlants ne manqueront pas ce jeudi à l'ordre du jour de la Commission F1.

Courses sprint, gel des moteurs : la Commission F1 va trancher
Charger le lecteur audio

La Commission F1 réunit aujourd'hui les dirigeants de la discipline, ceux de la FIA et ceux des écuries pour voter sur plusieurs changements qui pourraient avoir une incidence majeure pour l'avenir du championnat.

Calendrier 2021

Comme le révélait Motorsport.com hier, la F1 devrait à cette occasion annoncer aux équipes que le feu vert a été donné pour l'organisation du Grand Prix du Portugal le 2 mai prochain. Cela nécessitera quelques engagements de la part des écuries en raison des restrictions de quarantaine en vigueur au Royaume-Uni, puisque le Portugal figure actuellement sur la "liste rouge" britannique des pays depuis lesquels il est obligatoire d'observer dix jours d'isolement après s'y être rendu. Le sport professionnel n'a pas obtenu de dérogation à cette règle, ce qui obligera donc le personnel des écuries basées en Grande-Bretagne à s'y conformer, ou à ne pas repasser en territoire britannique avant le Grand Prix suivant qui se déroulera en Espagne.

Course sprint

L'une des décisions importantes qui seront discutées ce jeudi sera l'introduction ou non sur trois Grands Prix d'un format de course sprint. La F1 souhaite organiser une course qualificative de 100 km le samedi des Grands Prix du Canada, d'Italie et du Brésil cette année, afin d'observer les effets que pourrait avoir ce nouveau format. Par le passé, la proposition de grille inversée n'avait pas obtenu de soutien unanime, Mercedes s'y opposant, mais l'idée d'une course sprint pourrait faire davantage consensus.

Lire aussi :

Surtout, dans le cadre des nouveaux Accords Concorde entrés en vigueur cette année, le mode de gouvernance de la F1 a évolué. Ainsi, l'unanimité pour une telle modification n'est plus nécessaire. Il faut désormais une "super majorité" de 28 votes sur les 30 exprimés (10 pour la F1, 10 pour la FIA et 10 pour les équipes).

Gel des moteurs

Le sujet le plus complexe de la Commission F1 devrait toutefois concerner la possibilité de geler les moteurs à partir de 2022. Cette proposition a été mise sur la table par Red Bull, qui en a fait une condition pour pouvoir conserver les unités de puissance Honda l'an prochain en dépit du retrait du constructeur japonais. Le clan autrichien souhaite ainsi ne pas s'exposer aux dépenses exponentielles qu'induirait le développement des blocs dont il récupérerait la propriété intellectuelle.

Lire aussi :

Un gel des moteurs poserait toutefois plusieurs problèmes. Par exemple, il freinerait la volonté d'introduire des biocarburants à très court terme, avant le changement de la réglementation moteur qui interviendrait en 2025 ou 2026, selon l'issue des discussions. L'autre inquiétude est celle de voir un motoriste afficher trop de retard de performance au moment du gel et ainsi ne plus pouvoir combler l'écart pendant trois ans.

L'une des alternatives étudiées est celle de l'introduction d'un système qui permettrait d'assurer un nivellement des performances, en agissant par exemple sur le débit de carburant de chaque groupe propulseur. Cependant, il s'agirait ni plus ni moins d'une sorte de "Balance de Performance" et l'apparition d'un tel procédé présenterait le risque d'ouvrir une boîte de Pandore, sans parler du fait qu'elle paraît loin d'être soutenue par toutes les écuries.

Avec Jonathan Noble 

partages
commentaires
Alpine pourrait placer ses protégés dans d'autres écuries F1
Article précédent

Alpine pourrait placer ses protégés dans d'autres écuries F1

Article suivant

De retour dans l'Alpine Academy, Victor Martins est ambitieux

De retour dans l'Alpine Academy, Victor Martins est ambitieux
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021