Coût des moteurs - Ferrari oppose son veto à la FIA

Une décision de Ferrari d’exercer son droit de véto face à l’introduction d’un prix plafond des moteurs bloque l’effort de la FIA pour l’introduction d’un moteur F1 standard.

Coût des moteurs - Ferrari oppose son veto à la FIA
Kimi Raikkonen, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T lors des qualifications
Scuderia Toro Rosso STR10 : capot moteur
Des capots moteur de Manor F1 Team
Le capot moteur de la Scuderia Toro Rosso STR10
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T et Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR10 en lutte pour une position
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11 et Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T en lutte pour une position
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T

Après les déclarations de Bernie Ecclestone en marge du Grand Prix des Etats-Unis, les intentions de la FIA pour permettre aux équipes indépendantes de disposer d’une unité de puissance à coût réduit ont été confirmées ce lundi. Dans un communiqué publié par la Fédération, il est clairement fait part du désir d’entamer un dialogue avec les actionnaires de la F1 suite au refus de Ferrari de voir une limite de prix instaurée pour les blocs V6 turbo. 

"Lors de la dernière réunion du Groupe Stratégique, la FIA, en accord avec la FOM, a proposé le principe de la fixation d’un prix maximum du moteur et de la boîte de vitesses pour les équipes clientes", révèle le communiqué. "Ces mesures ont été soumises au vote et adoptées à une large majorité."

"Ferrari SpA a néanmoins décidé de s’y opposer et d'exercer le droit de veto qui lui est reconnu de longue date par les accords régissant la gouvernance de la Formule 1. Dans l’intérêt du Championnat, la FIA a choisi de ne pas contester juridiquement cette mise en œuvre de son droit de veto par Ferrari SpA."

Ferrari dispose en effet d’un droit de veto face aux changements de réglementation technique : un acquis existant depuis de nombreuses années en raison de l’engagement historique de la Scuderia dans la discipline. Il est entendu que ce soit la première fois dans l’histoire récente que l’équipe de Maranello en fait usage. La majorité des équipes avait trouvé un accord pour un plafonnement du coût des moteurs à 10,8 millions d’euros, et à 7,2 millions d’euros pour les spécifications de l’année précédente. 

Solution alternative

La FIA a choisi d’accepter le veto exercé par Ferrari et se tourne désormais vers une autre solution, consistant en un appel d’offre pour un moteur standard à bas coût disponible pour les équipes qui le souhaitent à partir de 2017. 

"La FIA va lancer une consultation auprès de l’ensemble des acteurs en vue de l’éventuelle introduction d’un moteur client qui serait disponible à partir de 2017", est-il précisé. "A l’issue de cette consultation, un appel d’offres pour ce futur moteur client, dont le coût sera nettement inférieur à l’actuelle motorisation, pourrait être décidé."

"La FIA, en accord avec la FOM, continuera à œuvrer pour assurer le développement durable du Championnat sur le long terme et à rechercher les solutions qui permettront d’y parvenir. Elle invite l’ensemble des équipes à contribuer positivement par leurs propositions et leurs actes à la réussite de cette démarche dans l’intérêt même du Championnat et de sa pérennité."

partages
commentaires
Räikkönen approuve le weekend de GP de deux jours

Article précédent

Räikkönen approuve le weekend de GP de deux jours

Article suivant

Le retour des ravitaillements pour accompagner les moteurs bon marché?

Le retour des ravitaillements pour accompagner les moteurs bon marché?
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021