Coûteuses, les suspensions interconnectées?

Pour le Team Principal de Mercedes, Ross Brawn, le développement de la nouvelle suspension FRIC (suspensions avant et arrière interconnectées) ne fera pas exploser les coûts en Formule 1

Pour le Team Principal de Mercedes, Ross Brawn, le développement de la nouvelle suspension FRIC (suspensions avant et arrière interconnectées) ne fera pas exploser les coûts en Formule 1. Mercedes et Lotus semblent être les deux premières équipes à comprendre le système, qui connecte les suspensions avant et arrière via un système hydraulique, pour permettre à la hauteur de caisse de rester identique sur tout un tour. Le système semble donner un avantage en terme de temps au tour, mais pour Brawn les écuries ne se lanceront pas dans des dépenses folles pour développer leur propre système FRIC, qui ne prendra pas le pas sur l'aérodynamique. "Depuis que la F1 a été inventée et que l'aérodynamique a été comprise, il y a toujours eu un compromis entre aérodynamique et suspension, et c'est toujours resté simplement un compromis." Le système de Mercedes peut rappeler les suspensions actives du début des années 1990, mais ce système est légal, étant donné qu'il est hydraulique et totalement passif, contrairement aux suspensions actives qui étaient adaptées par ordinateur à chaque virage. En plus d'un bénéfice aérodynamique, le système FRIC peut aider à conserver les pneus Pirelli, un aspect dans lequel les Mercedes et Lotus font partie du haut du panier.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités