Craintes de Ron Dennis sur la cr?dibilit? du championnat

La Cour d'appel internationale de la FIA se réunira le 13 Septembre prochain pour rendre un verdict définitif dans le dossier d'espionnage impliquant McLaren-Mercedes

La Cour d'appel internationale de la FIA se réunira le 13 Septembre prochain pour rendre un verdict définitif dans le dossier d'espionnage impliquant McLaren-Mercedes.

Ron Dennis, patron de l'équipe, souhaite vivement que la fédération blanchisse l'écurie britannique. Dans le cas contraire, les éventuels titres remportés par McLaren seraient entachés par la suspicion de tricherie.

"Nous sommes en F1 pour gagner. Mais la chose important n'est pas seulement de l'emporter, c'est la manière de le faire. Je ne sais pas quelle tournure prendront les événements devant la Cour d'appel."

"Si nous ne ressortons pas de la Cour d'appel avec une réputation impeccable, alors les résultats de la saison seront pourris," ajoute Dennis, actionnaire du groupe McLaren.

"Je connais la vérité et cette vérité est que McLaren n'est pas impliqué dans cette affaire. Et je ne veux pas constater que notre réputation est ternie par quelques procédés. Les rumeurs et les pirouettes que j'ai entendu à ce sujet me laisse sans voix."

"Je ne peux pas croire que les gens peuvent monter des informations erronées basées sur aucun fait, et ensuite être à l'aise pour les exposer en prétextant que c'est la réalité. C'est ridicule."

"L'audience du 13 Septembre sera très importante. Nous souhaitons que la vérité apparaisse, et elle apparaîtra. C'est important pour moi, pour Ferrari, pour le sport, pour moi, je veux qu'elle soit dévoilée. Et elle le sera."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités