Horner révèle les circonstances du crash de Verstappen en Hongrie

Insistant sur l'exploit des mécaniciens Red Bull en Hongrie, Christian Horner révèle également ce qui s'est produit lors de la sortie de piste de Max Verstappen pendant le tour de mise en grille.

C'est l'une des images fortes que l'on retiendra du Grand Prix de Hongrie : Max Verstappen dans les barrières de protection lors de son tour de mise en grille, puis le travail phénoménal de ses mécaniciens en un temps record avant qu'il ne les récompense par une belle deuxième place en course. Le Néerlandais aurait pu tout perdre avec cet incident, dont il a assumé la responsabilité mais qui est aujourd'hui davantage expliqué. Le manque de prudence du pilote a pu être pointé du doigt, compte tenu des conditions d'adhérence précaires de la piste humide lors de son accident, mais le rythme qu'il a adopté était en partie nécessaire. 

"Il attaquait pour chercher où était le grip et essayait de synchroniser le huitième rapport [de boîte de vitesses] en allant vers le virage 12, et il faut être à fond pour effectuer cette synchronisation", révèle Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Le circuit était plus glissant que ce qu'il pensait et les pneus étaient plutôt froids, personne n'en croyait ses yeux lorsqu'il est sorti de la piste et a heurté les barrières. Heureusement, il a réussi à maintenir le moteur en marche et à repartir. Nous ne savions pas quelle était l'étendue des dégâts et il a fallu décider rapidement s'il fallait le faire rentrer au stand. Nous avons décidé de l'envoyer sur la grille pour voir si nous pouvions faire le travail de manière à ce qu'il ne perde pas sa position."

Lire aussi :

Dès lors, les mécaniciens Red Bull ont réalisé un petit exploit en parvenant à remettre en état la RB16, qui avait été sérieusement amochée au niveau du train avant. Un exercice en direct, à quelques minutes seulement du départ, salué par tous.

"Ce qui est amusant, c'est que ça ne me stressait pas", confie Horner. "Je me suis dit que si quelqu'un pouvait réparer, c'étaient bien nos mécaniciens. Il faudrait être un pianiste sensationnel pour pouvoir travailler avec vos mains dans l'espace dont ils disposent, tant ces voitures ont un design resserré. Les autres mécaniciens sur la grille ont applaudi nos gars. C'était le summum du travail d'équipe, les voir tous travailler ensemble contre la montre et réussir à faire le travail."

"Ils ont fait du bruit dans le garage, puis évidemment ils ont dût se calmer car ce sont les mêmes mécaniciens qui font les arrêts au stand et ils ont fait l'arrêt le plus rapide en course pour la troisième fois de suite. C'était une performance collective phénoménale."

Des mécaniciens se précipitent pour changer l'aileron avant de Max Verstappen, Red Bull Racing

partages
commentaires
Hockenheim n'est plus dans la course pour organiser un Grand Prix

Article précédent

Hockenheim n'est plus dans la course pour organiser un Grand Prix

Article suivant

De la Rosa : La nouvelle génération ne courra pas jusqu'à 40 ans

De la Rosa : La nouvelle génération ne courra pas jusqu'à 40 ans
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021