Cyril Abiteboul quitte le groupe Renault

Le groupe Renault vient d'annoncer le départ de Cyril Abiteboul avec effet immédiat.

Cyril Abiteboul quitte le groupe Renault

C'est une page qui se tourne pour Cyril Abiteboul, qui est sur le départ. Le Français de 43 ans évoluait au sein du groupe Renault depuis la fin de ses études en 2001, hormis une parenthèse à la tête de l'écurie Caterham de 2012 à 2014. Il a notamment été directeur exécutif de Renault F1 Team de 2006 à 2012, puis directeur général de Renault Sport Racing de 2014 à 2020, prenant la direction de l'écurie pour le retour du Losange en Formule 1 en tant que constructeur à part entière.

Lire aussi :

Renault F1 Team deviendra Alpine F1 Team en 2021, alors que le groupe revoit sa stratégie marketing en sport automobile, mais Abiteboul ne sera manifestement pas de la partie, puisqu'il quitte la compagnie tricolore avec effet immédiat.

"Je remercie le Groupe Renault de m’avoir fait confiance pendant ces nombreuses années, en particulier pour la relance et la reconstruction de l’écurie depuis 2016", déclare l'intéressé. "Les fondations solides de l’équipe de course et des entités en France et en Angleterre construites au cours de ces années, les évolutions stratégiques du sport vers un modèle plus soutenable économiquement, et plus récemment le projet Alpine qui procure un sens et une dynamique renouvelés, laissent envisager une très belle trajectoire. Je remercie Luca De Meo de m’avoir associé à la construction de la Business Unit Alpine et je souhaite du fond du cœur à la nouvelle structure le succès auquel elle peut prétendre."

"Je tiens à remercier chaleureusement Cyril pour son implication sans relâche qui a notamment mené l’équipe Renault F1 Team de l’avant-dernière place en 2016 jusqu’aux podiums la saison dernière", ajoute Luca de Meo, directeur général du groupe Renault. "Son travail remarquable au sein de la F1 depuis 2007 nous permet de nous tourner vers l’avenir, forts d’une équipe solide et de la nouvelle identité Alpine F1 Team pour conquérir les podiums cette année."

Par conséquent, Laurent Rossi est nommé PDG d'Alpine, tandis que c'est l'expérimenté Marcin Budkowski qui devrait prendre la tête de l'écurie F1. Davide Brivio est également attendu au sein de la direction de l'équipe.

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires

Voir aussi :

McLaren signe une option pour rejoindre la Formule E

Article précédent

McLaren signe une option pour rejoindre la Formule E

Article suivant

Kevin Magnussen s'est vu jouer le titre F1 en 2014

Kevin Magnussen s'est vu jouer le titre F1 en 2014
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021