Cyril Abiteboul rebondit chez Mecachrome

Ancien patron de l'écurie Renault F1, Cyril Abiteboul conseillera désormais le groupe Mecachrome.

Cyril Abiteboul rebondit chez Mecachrome

Évincé durant l'hiver de l'écurie Renault F1, devenue Alpine F1 Team, Cyril Abiteboul va reprendre du service en tant que consultant pour le groupe Mecachrome dans ses activités sportives. Leader mondial dans la mécanique de haute précision, l'entreprise française a confirmé l'arrivée de l'ingénieur et ancien patron d'équipe à ses côtés, se réjouissant de "bénéficier du soutien et de l'expertise" du Français, âgé de 43 ans.

Coïncidence ou non, l'une des principales activités sportives de Mecachrome à l'heure actuelle concerne directement l'écurie Alpine. En effet, les deux entités ont annoncé en début d'année la prolongation de leur accord, qui fait de Mecachrome un sous-traitant important pour produire et assembler les composants majeurs de l'unité de puissance V6 turbo hybride conçue par Renault à Viry-Châtillon. Il s'agit de la continuité d'une collaboration entamée il y a plus de vingt ans.

Lire aussi :

Le travail de Mecachrome sur le moteur E Tech 21 se fait dans son usine d'Aubigny-sur-Nère, dans le département du Cher. Le contrat qui lie l'entité à Alpine F1 Team a été signé pour quatre nouvelles années, soit jusqu'au terme de la saison 2024, avant l'échéance 2025 lors de laquelle devrait intervenir le grand changement de réglementation moteur en F1.

Mecachome développe et assemble également des moteurs pour d'autres disciplines sportives, et notamment pour la Formule 2 et la Formule 3, ce qui représentait environ une cinquantaine de blocs par week-end lorsque les deux championnats courraient simultanément ces dernières années.

Entré chez Renault en 2001, Cyril Abiteboul y a gravi de nombreux échelons lors des deux dernières décennies, rejoignant la branche Renault Sport en 2010. Durant cette période, il a notamment dirigé l'écurie Caterham - alors partenaire du Losange – de 2012 à 2014 – puis a été l'un des hommes clés du retour du constructeur français avec une écurie d'usine, annoncé fin 2015 et concrétisé dès la saison 2016. Ces cinq dernières saisons, il a dirigé l'écurie d'Enstone avant de faire les frais du changement de stratégie initié par Luca de Meo, nouveau PDG du Groupe Renault. Il a été remplacé par un management à deux têtes, Marcin Budkowski devenant directeur exécutif et Davide Brivio directeur de la compétition.

partages
commentaires
Un millier de personnes autorisées à assister au GP d'Espagne

Article précédent

Un millier de personnes autorisées à assister au GP d'Espagne

Article suivant

Mercedes ne craint pas une fuite des cerveaux chez Red Bull

Mercedes ne craint pas une fuite des cerveaux chez Red Bull
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021