Le DAS arme fatale de Lewis Hamilton au restart ?

Selon Christian Horner, le DAS a joué un rôle déterminant lors de la relance de la course sur le Nürburgring dimanche.

Le DAS arme fatale de Lewis Hamilton au restart ?
Charger le lecteur audio

Chrisitian Horner estime que le système DAS révolutionnaire utilisé par Mercedes cette année a joué un rôle non négligeable en faveur de Lewis Hamilton dimanche, lors du Grand Prix de l'Eifel. Le directeur de Red Bull Racing fait allusion à la relance de la course à 11 tours de l'arrivée, après l'intervention de la voiture de sécurité sur le Nürburgring. Max Verstappen était alors deuxième derrière Hamilton, qui n'a pas été menacé par le Néerlandais et a ainsi filé vers la 91e victoire de sa carrière.

Lire aussi :

Dans les conditions météorologiques très fraîches de la course, la mise en température des pneus relevait du défi pour tous les pilotes. Et le fameux système DAS permet notamment de faciliter la chauffe des gommes. "La température des pneus était un gros problème car la voiture de sécurité a attendu longtemps que le peloton se reforme et elle allait très lentement", explique Christian Horner. "Et je crois que Mercedes, avec son système DAS, a peut-être mieux géré ça que nous. Le restart était un peu compliqué. Max l'a bien géré et il est ensuite allé au bout de la course."

Red Bull plus proche de Mercedes ?

Hamilton s'est imposé avec 4"4 d'avance sur Verstappen, qui parvenait à ne pas être trop distancé par les Mercedes durant la première partie de la course. L'écart entre les deux écuries a semblé s'être réduit lors de ce week-end allemand, un sentiment confirmé en interne.

"C'est un pilotage solide", souligne Christian Horner. "Il a signé le meilleur tour en course à la fin de la course aussi. Il a été prudent avec les pneus au début de la course. À un moment donné, Max et Lewis avaient plus de 50 secondes d'avance sur Ricciardo en troisième position, et ils étaient proches de prendre un tour au quatrième. Ils étaient très dominateurs."

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11, Max Verstappen, Red Bull Racing RB16, Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20, Sergio Perez, Racing Point RP20, et Carlos Sainz Jr., McLaren MCL35

"Il semble que nous ayons fait des progrès ce week-end, nous sommes un peu plus proches de Mercedes ici. Et c'est évidemment très bien de prendre à nouveau cette deuxième place. Nous étions particulièrement bien dans le premier secteur tout au long du week-end. Par comparaison, le troisième secteur était le moins bon pour nous, mais dans l'ensemble je pense que c'était un gros week-end. Nous avons fait des progrès, c'est clairement encourageant. Comme je l'ai dit, il y a des zones du circuit où nous étions au même niveau que Mercedes, voire meilleurs."

Red Bull veut désormais se positionner pour remporter des courses à la régulière lors des prochains Grands Prix, alors qu'il reste six épreuves à disputer cette saison.

"Il y a Portimão, Istanbul, Imola, et ce sont tous des circuits plutôt intéressants pour nous", fait remarquer Christian Horner. "Nous voulons terminer la saison sur une dynamique positive, comprendre certains des problèmes que nous avons rencontrés sur la RB16 de manière à les corriger pour la RB16B. Nous avons vraiment fait des progrès, ce qui est encourageant. Nous redoublons encore d'efforts, nous essayons de tirer de la performance de la voiture. Il reste encore beaucoup de courses cette année, et nous sommes déterminés à finir la saison sur une bonne note."

partages
commentaires
La F1 convie Honda à ses groupes de travail pour 2026
Article précédent

La F1 convie Honda à ses groupes de travail pour 2026

Article suivant

Les notes du Grand Prix de l'Eifel 2020

Les notes du Grand Prix de l'Eifel 2020
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021