Davide Rigon et le FC Anderlecht, Champions 2010 dans la pénultième boucle de la saison !

L’italien Davide Rigon a remporté le titre 2010 de Champion SuperLeague Formula by Sonangol au terme d’un week-end chargé de suspense et de rebondissements

L’italien Davide Rigon a remporté le titre 2010 de Champion SuperLeague Formula by Sonangol au terme d’un week-end chargé de suspense et de rebondissements. Menacé jusqu’à deux boucles du terme d’une saison ayant compté 36 courses, Rigon remporte pour la seconde fois le titre de Champion en trois années d’existence du championnat. Son effort est récompensé par une prime de victoire d’un million d’euro, venant s’ajouter aux importantes primes déjà remportées lors des SuperFinales disputées cette saison.

Ses premiers mots dans la radio sont à l’image du caractère de champion humble qu’il a incarné tout au long de la saison : "Merci, merci mille fois, quel superbe boulot ! Bravo, et félicitations à Tottenham!" Avant d’honorer son équipe dans une série d’embrassades hilares, c’est son adversaire que le pilote du team Azerti souhaite saluer. "Sans lui pour mettre une telle pression tout au long de ce championnat et aller me titiller jusqu’à la fin, cette victoire n’aurait pas été si belle!"

"C’était tellement difficile", poursuivait-il une fois descendu sa monoplace du RSC Anderlecht, la voix chevrotante. "C’était incroyable. Ma première course du week-end m’avait mis dans une situation confortable, mais on m’a poussé dans la Course 2, et mon moteur s’est arrêté ; j’ai dû redémarrer manuellement et ne pas perdre mes esprits, ça m’a pas mal perturbé… Dolby en a profité pour pousser ; il n’avait rien d’autre à faire, je savais que c’était à lui d’attaquer, mais je ne pensais pas qu’il parviendrait à venir me menacer jusqu’à la fin de la toute dernière course de la saison!"

Le week-end avait en effet démarré de la meilleure des façons pour le Champion 2008, qui ajoute un nouveau trophée majeur à sa vitrine : 2nd de la Course 1, c’était avec 23 points d’avance sur Craig Dolby (Tottenham) qu’il se présentait en Course 2, avec un total de 56 unités encore disponibles. Mais la seconde manche sera un cauchemar lors duquel il verra un Dolby ultra-incisif profiter de l’entrée en piste de la voiture de sécurité et oser des dépassements pleins de sang-froid pour combler le retard à seulement 4 unités, avec seulement 6 restant à distribuer en SuperFinale.

La grille de la SuperFinale fut une bombe à retardement, chacun semblant prêt à exploser. Rigon, qui a juste besoin d’assurer une 5ème place, est mort de trac ; Dolby, qui sait qu’il lui faut gagner la course quoi qu’il en soit, est prêt à en découdre, et se pose en grand outsider n’ayant rien à perdre, frappant rageusement son volant. Avec 5 tours sur lesquels se départager, et l’obligation de gagner pour Dolby, Rigon n’a plus qu’à rassembler ses dernières forces mentales pour tenir le cap. Une tâche qui n’a pas été facilitée par Dolby, menant la course, avant de devoir céder le commandement à deux tours de l’arrivée à John Martin (Beijing), tandis que Rigon assurait la 4ème position et 3 points synonymes de victoire finale.

A l’arrivée, c’était un Craig Dolby très émotif qui confiait ses états-d’âme : « Que puis-je dire ? Un énorme merci à l’équipe, tout d’abord : ils m’ont permis de me battre jusqu’à la fin et de faire de super choses, de splendides relais, des arrêts efficaces et d’y croire jusqu'au bout. Evidemment, je vais refaire le championnat dans ma tête et trouver sans doute une dizaine d’occasions lors desquelles j’aurais été en mesure de collecter quelques petits points qui me manquent aujourd’hui pour être Champion. Evidemment, second du championnat, qui a été très relevé avec un superbe plateau de pilotes, c’est une grande fierté. Mais pour le moment, c’est dur de voir les choses sous cet angle. Je suis sûr que je me sentirai mieux demain ; mais pour l’heure c’est difficile de se dire que je suis passé si près. Bravo à Davide et Anderlecht, ce sont de beaux champions méritants ».

Rigon (RSC Anderlecht) s’impose au championnat avec un total de 699 points, seulement deux unités devant Craig Dolby (Tottenham), tandis que le FC Bâle complète le podium d’un championnat qui a tenu toutes ses promesses.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Davide Rigon , John Martin , Craig Dolby
Type d'article Actualités