De Villota : "J’ai presque perdu l’odorat et le goût"

Pour sa première apparition publique dans la presse depuis son accident de la fin du mois de juillet, Maria de Villota a expliqué dans l’hebdomaire espagnol Hola se souvenir de l’accident qui lui coûta un œil, au volant de sa Marussia

Pour sa première apparition publique dans la presse depuis son accident de la fin du mois de juillet, Maria de Villota a expliqué dans l’hebdomaire espagnol Hola se souvenir de l’accident qui lui coûta un œil, au volant de sa Marussia.

Je me souviens de tout. De chaque moment avant l’impact. Lorsque je me suis réveillée, tout le monde était autour de moi et ils ne savaient même pas si j’allais pouvoir parler, ou comment. J’ai commencé à parler en anglais car je pensais que j’étais dans le centre de soins de la FIA et que l’infirmière était une interne”.

Emilio de Villota était présent au réveil de sa fille.

“Il m’a dit ‘S’il te plaît, Maria, parle en espagnol car ta mère manque la moitié des choses’, puis j’ai été consciente de tout : de ce qu’il s’était passé, où j’étais et pourquoi”.

Maria de Villota a confié avoir encore besoin d’opérations de chirurgie prochainement. Elle souffre régulièrement de migraines.

J’ai des maux de tête et ils ne savent pas combien de temps cela va durer. Peut-être plusieurs années. Je dois beaucoup contrôler mes efforts en raison de la pression crânienne. J’ai presque perdu l’odorat et le goût, qui est lié à l’odorat. Maintenant, j’aime les choses très fortes”.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Emilio de Villota , Maria de Villota
Type d'article Actualités