Guide F1 2018

Débat F1 2018 - Alonso, Champion du monde… WEC ?

Un panel de spécialistes de Motorsport.com livre ses pronostics sur les grands débats qui agitent le paddock à l'aube de la saison 2018 de Formule 1.

 Glenn Freeman, reporter F1
Même s’il court en endurance encore dix ans, il s’agit probablement de sa meilleure chance ! Il sera intéressant de voir ce qui se passe s’il remporte Le Mans : cochera-t-il la case de la saison WEC une fois la partie 2 de son objectif de triple couronne atteinte du premier coup ? L’autre grande question est de savoir si McLaren finit par connaître une très bonne saison en F1 : considéreront-ils ses activités WEC comme une distraction ?

 Oleg Karpov, reporter F1
Oui ! Il a la meilleure auto et est l’un des meilleurs pilotes au monde. Il n’y a pas de raison de ne pas penser que c’est possible s’il est présent sur toutes les courses. Ce serait aussi super pour la F1 de montrer qu’on peut disputer les deux championnats en même temps. Si Fernando peut se battre pour le titre en WEC et aller chercher des podiums en F1, alors c’est une super histoire. Je lui souhaite le meilleur.

 Guillaume Navarro
Le fantôme de presque deux décennies sans victoire mancelle pèse au-dessus de Toyota, qui n’aligne "que" deux prototypes cette année. Ils auront beau s’en défendre, les Nippons n’ont pas de rivaux pour cette édition, tout du moins sur le plan de la performance. Il faudra donc voir l’arrivée, prendre les points multipliés, et faire du boulot "à la Porsche" sur le reste de la saison pour choisir quel équipage repartira avec la couronne. Alonso se dit engagé à être là sur toute la saison pour jouer le double objectif "Le Mans-saison", mais il sera intéressant de voir ce qui se produit si le combo d’ouverture Spa-Le Mans ne se déroule pas comme espéré, ou que McLaren connaît une saison finalement très performante en F1.

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso

 Basile Davoine
Les trois années cauchemardesques de McLaren avec Honda auront au moins façonné l’image de pilote ultra-polyvalent de Fernando Alonso ! Le double Champion du monde a désormais l’étiquette d’un touche-à-tout, et c’est tant mieux, car c’est ce que veut le public. Je suis curieux de voir comment il va gérer son programme extrêmement chargé cette année, avec pas moins de 26 week-ends de course. Il ne fait aucun doute que son adaptation devrait être rapide en LMP1, surtout que l’Espagnol semble ne rien négliger pour s’y préparer. Avant de parler de titre en WEC (qui ne sera d’ailleurs attribué qu’en juin 2019), il faudra voir ce que donne sa première apparition aux 24 Heures du Mans. Mais les facteurs pour réussir dans la Sarthe sont tellement nombreux, et parfois incontrôlables, qu’il serait audacieux de se livrer à un pronostic. 

 Fabien Gaillard
Avec un seul constructeur en lice en LMP1, il a une chance sur deux. Je pense qu'il échangerait sans problème un potentiel titre de Champion du monde d'Endurance contre une victoire aux 24 Heures du Mans.

 Benjamin Vinel
On peut dire qu’il a une chance sur deux ! Les deux Toyota vont certainement dominer la saison, mais il est très difficile de dire quel équipage va prendre l’avantage, et la fiabilité jouera probablement un rôle crucial dans ce bras de fer.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , 24 heures du Mans , WEC
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren , Toyota Racing
Type d'article Preview
Topic Guide F1 2018