Débat F1 2017 : quel jeune pilote fera sensation ?

partages
commentaires
Débat F1 2017 : quel jeune pilote fera sensation ?
22 mars 2017 à 17:30

Le panel de Motorsport.com livre ses pronostics sur les grandes questions qui entourent le début de la saison 2017 de Formule 1.

 Charles Bradley, rédacteur en chef international

D’un point de vue mathématique, je pense que Stroll aura l’avantage. Mais je crois qu’Ocon et Vandoorne impressionneront aussi. Ils méritent clairement tous une chance en F1 et l’on va voir s’ils sont assez bons pour y rester.

 Guillaume Navarro, rédacteur en chef France

Il s’agit peut-être de l’une des saisons les plus difficiles pour débarquer en F1, mais la génération de jeunes garçons promue cette année ne manque nullement de préparation ni de talent. Vandoorne dispose déjà d’une belle fanbase et nombreux sont ceux, déjà conquis, à oser espérer une première saison 'coup de poing', comme certaines réalisées en formules de promotion. Stroll est celui qui pourrait faire l’impression la plus marquante, tant au contraire, certains observateurs semblent avoir décidé de manière toute aussi catégorique qu’il n’était arrivé jusqu’au volant Williams que grâce à un alignement positif d’astres dorés. 

Mais mes deniers sont tout de même sur Esteban Ocon, tant en termes de chances d’impact que de chances mathématiques. Le Normand ose déjà des retours techniques poussés auprès de ses ingénieurs et Force India a eu la bonne idée de lui offrir une sérénité formidable pour un rookie en lui octroyant un contrat courant sur plusieurs saisons. Comme chacun des rookies, il disposera d’une bonne valeur étalon en son équipier, mais alors qu’Alonso et Massa approchent de la fin de carrière et ont peu à prouver, Pérez aura à cœur de se montrer intransigeant pour gagner le statut de leader d’équipe et potentielle recrue de top team en vue de 2018. Ocon aura tout à gagner du fait de rester proche – ou de devancer – le Mexicain, et dispose potentiellement d'une meilleure auto que les autres rookies.

 Basile Davoine, responsable de la rédaction France

Sur le papier, Stoffel Vandoorne présente indéniablement le pedigree le plus solide. Le Belge a écrasé le GP2 il y a deux ans, avant d'apprendre au sein de l'écurie McLaren en assistant à tous les Grands Prix l'an passé tout en évoluant en Super Formula pour patienter. Il a prouvé lors du remplacement de Fernando Alonso à Bahreïn qu'il avait tout en main pour apporter les résultats en fonction du matériel dont il dispose. Mais la saison de McLaren s'annonce difficile... 

Lance Stroll doit lui faire face à un défi de taille avec des nouvelles F1 très exigeantes, et le saut de la F3 à la catégorie reine ne se fera certainement pas sans heurts. Il devrait toutefois réussir à démontrer qu'il n'est pas uniquement le "pilote payant" que l'on peut croire. 

Esteban Ocon me paraît finalement le mieux armé pour briller, avec une demi-saison chez Manor dans les jambes et désormais un baquet dans une écurie solide du milieu de grille, qui peut lui garantir de batailler régulièrement pour les points. Son état d'esprit est remarquable pour s'intégrer dans l'univers F1 et il devrait savoir tirer parti d'un coéquipier redoutable en la personne de Sergio Pérez.

 Fabien Gaillard, rédacteur F1

Il est difficile d'être catégorique sur ce sujet. Il paraît évident qu'Ocon, grâce à sa voiture et à son expérience d'une demi-saison, ainsi que son talent, est le mieux armé pour briller rapidement et constamment. Lui-même se fixe comme objectif de monter sur son premier podium en F1 cette saison, ce qui serait un bel accomplissement vu que Force India, malgré des résultats plus que probants, n'en a finalement signé que quatre sur les 59 derniers Grands Prix. Je pense qu'il sera le pilote le mieux classé des trois.

De l'autre côté, Vandoorne est sans doute un des "jeunes" pilotes – il aura déjà 25 ans le dimanche du Grand Prix d'Australie – les plus prometteurs de cette génération et son apprentissage est sans doute le plus complet depuis bien longtemps. Il a prouvé pouvoir s'adapter rapidement à Bahreïn en 2016, et si la McLaren-Honda parvient à corriger certains de ses défauts, il pourrait avoir l'opportunité de beaucoup briller, dans la lumière.

Pour Stroll, enfin, il semble disposer d'une voiture performante – "la meilleure des autres" ? – mais est peut-être le moins solide pour le moment. Non pas que ses erreurs des essais hivernaux soient rédhibitoires, et peuvent au contraire être très formatrices, mais elles prouvent qu'il y a sans doute des réglages à faire. Toutefois, le Canadien n'est pas un mauvais pilote, loin de là, sa saison 2016 de F3 Europe a été impressionnante, mais il est peut-être le moins bien armé pour débarquer dans cette nouvelle F1.

 René Fagnan, journaliste F1

Des trois rookies, Stoffel Vandoorne est celui qui possède le palmarès le plus impressionnant. Le Belge a récolté le titre dans presque toutes les catégories dans lesquelles il a couru. Mais cela n’assure pas une carrière réussie en F1 ; le cas d’Érik Comas le démontre. De plus, il sera au volant d’une McLaren propulsée par un moteur Honda anémique et qui casse comme du verre. Esteban Ocon a disputé quelques Grands Prix l’an dernier et possède donc une petite expérience de la F1. La Force India VJM10 semble être bien née et le jeune Français pourrait bien causer des surprises.

Mon compatriote Lance Stroll effectue le difficile saut de la F3 à la F1. Au début de sa carrière, j’avais de gros doutes sur sa motivation, mais dès qu’il a intégré le giron de l’écurie Williams, il a travaillé encore plus fort et s’est donné les moyens de réussir. Sa domination en F3 Europe l’an dernier a clairement démontré qu’il possédait le talent pour monter en F1. La saison 2017 en sera une d’apprentissage pour lui, et il aura la chance de côtoyer Felipe Massa qui n’a plus rien à prouver et qui voudra probablement lui prodiguer de précieux conseils. S’il est bien épaulé par les membres de Williams, Stroll sera en pleine confiance de ses moyens et remportera le prix du meilleur débutant.

 Pablo Elizalde, journaliste F1

Mon argent est sur Ocon, qui disposera d’un package plus performant que celui de Vandoorne et de plus d’expérience que Stroll. Vandoorne n’entrera dans la bataille que si Honda parvient malgré tout à inverser la vapeur rapidement. Stroll aura besoin de plus de temps.

 Valentin Khorounzhiy, journaliste

Ce sont des garçons extrêmement talentueux et il s’agit d’une sacrée promotion de débutants ! Mais Vandoorne n’a pas vraiment la bonne voiture et Stroll doit faire un saut absolument gigantesque depuis la F3. Aucun d’entre eux ne sera un problème pour Ocon.

 Jamie Klein, journaliste

En dépit de débuts agités à Barcelone, Stroll dispose du talent pour être comparé aux autres débutants que sont Ocon et Vandoorne. Il disposera en début d’année d’une meilleure monoplace qu’eux. S’il parvient à rapidement gagner en confiance, le Canadien pourrait finir l’année en tant que meilleur débutant. Dans le cas contraire et s’il doit se faire les dents, Ocon tirera le meilleur parti de ses erreurs.

Article suivant
Hülkenberg : impossible d'être "à fond tout le temps" en course

Article précédent

Hülkenberg : impossible d'être "à fond tout le temps" en course

Article suivant

Ocon - Les erreurs vont coûter plus cher avec les F1 2017

Ocon - Les erreurs vont coûter plus cher avec les F1 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Stoffel Vandoorne , Esteban Ocon , Lance Stroll Boutique
Type d'article Preview