Débuts très solides pour Daniil Kvyat et Red Bull

Par des températures élevées, la Red Bull motorisée par le bloc Renault s'est particulièrement bien comportée à Spa

Sixième puis quatrième des deux séances d'Essais Libres sur le tracé de Spa-Francorchamps, Daniil Kvyat peut se réjouir du fait d'avoir vu Red Bull jusqu'à présent relativement à son aise sur l'exigeant circuit belge.

Certes, difficile, sur le long tracé des Ardennes, de savoir à quel point les différences de programmes menés par les différentes équipes ont influencé les temps sur les moniteurs, mais le tir groupé réalisé avec Ricciardo indique néanmoins du bon, à l'heure où Renault assure avoir réalisé de réels progrès.

L'an dernier, Red Bull avait créé la surprise à Spa, profitant avec opportunisme du traumatique couac entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, qui s'étaient touchés en tête de la course. Sans aller jusqu'à penser à reproduire la performance de 2014, Kvyat peut envisager le reste du weekend avec optimisme, après avoir déjà signé le premier podium de sa carrière en Hongrie, juste avant la pause.

"Les conditions étaient assez inhabituelles aujourd'hui pour Spa, avec une météo chaude. Nous avons connu deux bonnes séances", déclare le N°26, qui sait en avoir encore sous le pied.

"Il nous faut encore trouver du temps dans le second secteur. Comme toujours, nous allons faire nos devoirs et essayer de faire progresser le package dont nous disposons pour demain, mais le feeling avec l'auto est bon".

Il passera cependant encore de l'eau sous les ponts avant que Red Bull ne menace directement Mercedes, tient à tempérer Kvyat.

"Nous, je ne sais pas si on sera une menace, on verra! On commence à gravir cette abrupte montagne devant nous. Mais je pense que Lewis devra déjà regarder de l'autre côté du garage pour ça, plutôt que chez nous! Il nous faut encore un peu plus de rythme et nous ne sommes que vendredi".

Ce qui intéressant plus le pilote russe actuellement est de savoir quelle était la nature de l'incident pneumatique rencontré par Nico Rosberg, sorti spectaculairement en EL2.

"Le manufacturier pneumatique analyse tout ça actuellement et il reste à définir si le problème peut venir de là ou de chez eux [Mercedes]. On n'a évidemment pas envie de voir ça arriver à un endroit rapide. Personnellement, je n'aurais pas eu de problème à utiliser même le supersoft!"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Sous-évènement Essais Libres 2
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Daniil Kvyat
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags spa