Décès de l’ancien pilote de F1 Patrick Nève

Le Belge Patrick Nève, ancien pilote de Formule 1, est décédé lundi à l’âge de 67 ans.

Décès de l’ancien pilote de F1 Patrick Nève
Patrick Neve, Williams March 761
Patrick Neve, Williams
Patrick Neve, Williams March 761
Patrick Neve, Williams March 761

Au cours des années 70, nombreux voyaient en Patrick Nève le successeur naturel du grand Jacky Ickx. Nève a surtout été connu pour avoir été le premier pilote de la jeune écurie de Formule 1 Williams Grand Prix Engineering.

Patrick Marie Ghislain Pierre Simon Stanislas Nève de Mevergnies est né dans une riche famille de Liège en 1949. Toutefois, le jeune Patrick a fait fi de tous ces privilèges pour s’expatrier au Royaume-Uni afin de travailler à l’école de pilotage Jim Russell. D’abord balayeur, il a grimpé les échelons et est devenu instructeur un peu plus tard.

Entre 1970 et 1973, il ne participe qu’à 12 courses de Formule Ford 1600. En 1974, il décroche un volant d’usine chez Lola grâce au soutien de Peter MacIntosh, le bras droit de Bernie Ecclestone au sein de l’association des constructeurs de Formule 1. Aux commandes de cette Lola, Nève décroche le titre du championnat STP de Formule Ford 1600 de Silverstone.

En 1975, il court dans le Championnat BP de Formule 3. Il pilote une Safir, une monoplace conçue par Ray Jessop, un ancien de l’écurie Brabham de F1 et qui a aussi dessiné la Rondel F1 de Ron Dennis et de Neil Trundle, une voiture qui n’a pas couru, mais qui fut rebaptisée Token en 1974.

Opposé à des rivaux qui utilisent le moteur Toyota, Nève doit se contenter d’un Ford à double arbres à cames, moins récent. Maîtrisant le châssis Safir, Nève impressionne toutefois et se classe quatrième du championnat, décrochant même une victoire à Knockhill et une seconde place dans les rues de la Principauté de Monaco.

Le Belge effectue ses grands débuts en F1 en 1976 lors de la Race of Champions à Brands Hatch avec l’écurie RAM Racing Brabham, peu compétitive. Lors du Grand Prix de France, il est appelé à remplacer Chris Amon, blessé, au volant d’une Ensign.

À ce moment, Frank Williams se sépare de Walter Wolf après une saison désastreuse en F1. Williams désire avoir sa propre écurie pour la saison 1977, et achète ce qu’il croit être une March d’un an et recrute Patrick Nève.

Le Belge est un pilote de grand talent et le démontre à l’occasion de l’International Trophy du Championnat d’Europe de Formule 2. Au volant d’une March de développement, Nève se sauve du peloton qui compte René Arnoux, l’éventuel vainqueur, ainsi que Didier Pironi, Keke Rosberg, Eddie Cheever, Riccardo Patrese et Bruno Giacomelli, avant de devoir stopper au stand pour y faire resserrer un écrou de roue.

En F1, les choses ne se passent pas très bien. Nève n’obtient comme meilleur résultat qu’une septième place au Grand Prix d’Italie. Toutefois, Patrick Head de Williams révélera plus tard que lorsque les mécanos ont décapé la carrosserie, ils ont découvert une couche de peinture orange qui laisse croire que la voiture était en fait l’ancien bolide de Vittorio Brambilla de 1975...

Après cette expérience désastreuse, Nève participe à quelques courses de Formule 2 avant d’effectuer un essai à bord de la catastrophique Kauhsen de 1979, voiture jugée impossible à piloter par le Belge.

Nève a aussi été un excellent pilote de berlines, terminant troisième aux 24 Heures de Spa en 1978 dans une BMW 530i et gagnant le course de Zolder du Championnat d’Europe de voitures de tourisme en 1977 en compagnie de Dieter Quester sur une BMW CSL Alpina.

Par la suite, Nève a couru de façon épisodique en ETCC en 1984 au volant d’une Volvo 250 Turbo avant de quitter la compétition et de diriger une écurie de course et une entreprise de marketing sportif à Bruxelles.

partages
commentaires
La Force India VJM10 devient rose !

Article précédent

La Force India VJM10 devient rose !

Article suivant

Motorsport Network fait évoluer le magazine F1 Racing

Motorsport Network fait évoluer le magazine F1 Racing
Charger les commentaires
Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour Prime

Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour

Ce concept est imparfait depuis que la Formule 1 l'a réadopté en 2019, et chaque semaine qui passe tend à montrer qu'accorder un point pour le meilleur tour en course est une mauvaise idée.

Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021