Déçu, Rosberg n'est pas très optimiste pour la course

A l'image de son coéquipier Michael Schumacher, Nico Rosberg a vécu une séance qualificative pour le moins compliquée aujourd'hui en Hongrie

A l'image de son coéquipier Michael Schumacher, Nico Rosberg a vécu une séance qualificative pour le moins compliquée aujourd'hui en Hongrie.

L'Allemand, ne disposant manifestement pas d'une monoplace suffisamment véloce pour se battre aux avant-postes, ne s'élancera demain que depuis le treizième emplacement de la grille de départ, bien loin des leaders.

"Ce fut une qualification difficile pour nous aujourd'hui et nous devons comprendre pourquoi ça a tourné comme ça."

Rosberg ne fait par ailleurs pas preuve d'un excès d'optimisme en ce qui concerne ses chances en course, le pilote Mercedes s'attendant à souffrir particulièrement de la dégradation des pneus.

"Les qualifications sont toujours un compromis et je me suis concentré pour trouver de bons réglages de course pour demain car nous pourrions rencontrer davantage de dégradation des pneus sur notre voiture que les autres. Mais ça reste décevant de ne pas avoir atteint la Q3 pour deux dixièmes."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités