Déficit de puissance de McLaren-Honda - La preuve en chiffres

Depuis le début de la saison et le retour de Honda en Formule 1 en tant que partenaire moteur exclusif de McLaren, le déficit de puissance du bloc nippon est de notoriété publique. 

Si Honda a également rencontré de gros problèmes de fiabilité, qui ont eu une incidence évidente sur l'exploitation de la puissance, et si McLaren a également son lot de soucis à résoudre côté châssis, la vitesse de pointe reste un véritable talon d'Achille pour l'écurie de Woking. 

Les chiffres révélés par Sky Sports en marge du Grand Prix de Belgique confirment ce déficit, avec une ampleur qui a toujours été supérieure à 10 km/h, excepté à Barcelone et Monaco. En moyenne, le déficit en matière de VMax depuis le début de la saison est de 13 km/h entre McLaren et la monoplace la plus rapide en ligne droite. 

Ce week-end à Spa-Francorchamps, Honda met en piste une évolution de son V6 turbo, après avoir utilisé trois de ses jetons de développement. Sur un circuit où la puissance et les pleines charges sont reines, le déficit de VMax pourrait être moindre grâce aux progrès effectués. A confirmer. 

Chiffres des vitesses de pointe lors des 10 premiers GP

GP VMax McLaren (km/h)

VMax week-end (km/h) Ecart
Button 312,8 Bottas (Williams) 329,0 16,2
Button 313,1 Massa (Williams) 326,8 13,7
Alonso 318,3 Rosberg (Mercedes) 334,2 16,3
Alonso 320,9 Massa (Williams) 335,8 14,9
Alonso 326,9 Massa (Williams) 334,2 7,3
Button 285,3 Massa (Williams) 294,3 9,0
Alonso 326,6 Grosjean (Lotus) 340,5 13,9
Alonso 315,7 Hamilton (Mercedes) 326,1 10,4
Button 307,7 Grosjean (Lotus) 327,4 19,7
Alonso 309,6 Massa (Williams) 321,2 11,6

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags honda, mclaren, moteur, v6