Denis Chevrier : "Des essais hivernaux tr?s enrichissants"

Le Responsable des équipes motoristes piste nous donne son bilan des essais hivernaux et sa perception de ce début de saison

Le Responsable des équipes motoristes piste nous donne son bilan des essais hivernaux et sa perception de ce début de saison.

Denis, quels étaient vos objectifs lors de ces essais hivernaux ?
DC : Comme toujours il s’agit de prendre la mesure de la nouvelle voiture et cette année, de découvrir une nouvelle voiture mais aussi de nouveaux pneumatiques. Du point de vue du moteur, nous souhaitions avant toute chose valider après des premiers essais au banc les modifications que nous avions faites par rapport au précédent RS26, de s’assurer que tout fonctionnait convenablement une fois que le moteur était installé dans la voiture, tournait en piste et de partir de là pour optimiser notre package et l’améliorer ensuite au fil des séances.

Et comment pourriez-vous dire que les essais se sont passés pour ING Renault F1 Team ?
DC : Les essais doivent nous permettre d’apprendre, de découvrir nos forces et nos faiblesses pour pouvoir ensuite dégager une base de développement pour les améliorations futures. Nous avons travaillé sur la fiabilité et ces essais ont été très riches d’enseignements. Nous avons eu quelques incidents, des petits défauts de fonctionnement, ce qui est tout à fait normal. Nous avons su les expliquer et nous en sommes sortis  grandis, c’est l’intérêt même des essais. Ensuite nous avons travaillé sur la performance et nous avons terminé sur une note encourageante et positive à Bahreïn lors de la dernière séance. Nous avons suivi notre plan de marche, l’équipe a travaillé très dur, nous n’avons pas hésité à solliciter notre package pour le pousser à la limite et ainsi le faire évoluer.

Pensez-vous que ING Renault F1 Team soit prêt à aborder le premier Grand Prix la semaine prochaine ?
DC : Nous sommes parmi les équipes à avoir fait le plus de kilomètres cet hiver. Nous avons bouclé plus de 13 300 kilomètres ce qui est très proche de ce qui avait été atteint en 2006 à cette époque. Nous avons balayé des configurations de circuits très différentes de Jerez à Bahreïn ce qui nous a permis de travailler sur la mise au point de la monoplace et l’optimisation de notre package. Nous avons profité de chaque séance lorsque la météo le permettait et je ne crois pas que nous ayons gaspillé du temps de roulage cet hiver. Comme en 2006, nous avons travaillé sérieusement et nous pouvons dire que nous sommes prêts à aborder ce début de saison, nous connaissons notre package, nous connaissons ses atouts, ses faiblesses et nous savons quels sont les domaines sur lesquels nous devront nous concentrer pour progresser. Les essais hivernaux ont donc été très enrichissants.

Et en ce qui concerne Red Bull Racing et la fourniture moteur, comment cela se déroule-t-il ?
DC : Si les essais à mener sont dans le fond les mêmes, l’ampleur des points à aborder est sans commune mesure. ING Renault F1 Team travaille sur une base connue, avec des procédés et des méthodes de travail clairement établis. Avec Red Bull Racing tout est à mettre en place, ce partenariat est encore jeune. Nous faisons tous des efforts de part et d’autres pour que tout se passe au mieux et les essais se sont révélés encourageants sur bien des points. Il s’agit d’apprendre à travailler ensemble dans un premier temps pour pouvoir ensuite commencer à être performant ensemble et c’est ce sur quoi notre équipe a également travaillé ces dernières semaines. Aujourd’hui, Viry sort de l’hiver avec plus de kilomètres bouclés grâce à sa deuxième équipe ce qui permet de renforcer nos connaissances dans un certain nombre de domaines relatifs au comportement général du moteur notamment et ce sera bénéfique pour les deux équipes.

Comment envisagez-vous le début de saison et les forces en présence ?
DC : Il y a chaque année des champions des essais hivernaux qui peinent ensuite à concrétiser pendant la saison. Il est difficile de se risquer à une quelconque estimation car seuls les trois premiers Grand Prix nous permettrons de voir clairement ce qu’il en est et de donner une analyse pertinente. On ne s’attend pas à un grand bouleversement, les trois grandes équipes « historiques » seront toujours aux avant-postes. Ferrari semble très affûté, plus apte peut être à la performance que les autres concurrents, BMW se positionne en tant que challenger mais attendons !

Quel est l’état d’esprit à une semaine du départ pour Melbourne ?
DC : Certaines personnes clés de l’équipe ont évolué vers de nouvelles missions et les personnes nouvellement nommées ont réellement envie de bâtir quelque chose et d’apporter leur pierre à l’édifice. On sent à Viry comme à Enstone une énorme motivation, une très bonne dynamique tout en sachant que cette saison sera difficile. Nous sommes pleinement conscients qu’il faudra se battre très fort dès le début de saison et ne pas gaspiller le moindre point.

 

Source : Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Ferrari
Type d'article Actualités