Denis Chevrier : "Heikki a ?t? parfait"

Denis Chevrier, quel regard portez-vous sur ce Grand Prix complètement fou ?DC : A Montréal, la possibilité de voir la voiture de sécurité entrer en piste est toujours très élevée

Denis Chevrier, quel regard portez-vous sur ce Grand Prix complètement fou ?
DC : A Montréal, la possibilité de voir la voiture de sécurité entrer en piste est toujours très élevée. Les équipes s’y préparent donc du mieux possible. Par exemple, si vos deux pilotes partent sur des fenêtres de ravitaillement éloignées, l’un d’entre eux peut toujours tirer son épingle du jeu si l’autre est pénalisé. Lorsque le safety car est déployé, avec les conséquences que cela comporte, nous tentons alors de limiter la casse mais avons toujours besoin d’un peu de chance.

La quatrième place de Heikki est-elle le fruit d’un vrai travail d’équipe ?
DC : Tout à fait. Pendant que le pilote fait son maximum pour rester sur la piste, qui est toujours extrêmement glissante à Montréal, et pour extraire la performance de sa machine, ses ingénieurs se grattent la tête pour savoir de quelle est la meilleure stratégie à adopter. En ce sens, Heikki a été parfait hier. Il a mené une course agressive dès le départ, gagnant plusieurs positions et attaquant au maximum. Cette attitude a payé.

Et en ce qui concerne Giancarlo ?
DC : Giancarlo, clairement, pouvait rivaliser avec les voitures qui étaient devant lui. Mis à part Hamilton, qui était au-dessus du lot hier, il était possible de lutter à la régulière avec tous les autres. Malheureusement, une erreur coûte la disqualification et quelques points.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités