Dennis - Le coup de gueule de Vettel était indigne d'un Champion

Toujours très précautionneux au moment de choisir ses mots et ayant ainsi développé ce qui est connu sous le nom de “Ron Talk” dans le paddock (l’art de dire quelque chose de simple de façon très compliquée), Ron Dennis n’a jamais apprécié les...

Toujours très précautionneux au moment de choisir ses mots et ayant ainsi développé ce qui est connu sous le nom de “Ron Talk” dans le paddock (l’art de dire quelque chose de simple de façon très compliquée), Ron Dennis n’a jamais apprécié les coups de gueule directs de pilotes, même quand ceux-ci ont pour but d’alerter sur des inquiétudes ou des déceptions.

On ne sera donc pas surpris de savoir que celui qui ne parvint pas à faire successivement prendre la mayonnaise Montoya puis Alonso dans son team ait vu le choix de mots de Vettel comme quelque chose de négatif, quand celui-ci avait éructé contre les motorisations V6 en conférence de presse officielle.

« Etre Champion du Monde impose une approche digne, quelles que soient les circonstances », a ainsi regretté celui qui est revenu aux affaires chez McLaren. C’est sur le fond comme sur la forme que Dennis désapprouve le choix de Vettel d’avoir qualifié les motorisations 2014 de « merdiques ». « Son langage mis de côté, le sentiment exprimé était quoi qu’il en soit inapproprié », ajoute Dennis, qui estime que Vettel a avant tout fait part de sa frustration de ne pas pouvoir se battre pour le championnat en ce début de saison.

« Il serait extrêmement épanoui s’il était au volant d’une Mercedes. Je suis certain qu’il aurait prononcé des mots d’allégresse. Il lui faudrait se rappeler qu’il a également connu une ère de domination, et que le simple fait d’être cahoté par Mercedes-Benz ne lui laisse pas le droit de mettre ses obligations de champion en bandoulière ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités