Départ agité et gestion des pneus ont coûté cher à Force India

Force India a connu un Grand Prix de Bahreïn éprouvant, principalement en raison d’un début de course tumultueux, puis d’une dégradation pneumatique excessive. 

Départ agité et gestion des pneus ont coûté cher à Force India
Nico Hülkenberg, Sahara Force India F1 VJM09, bloque une roue au freinage
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11 et Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Nico Hülkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Nico Hülkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09, précède son équipier Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09 et Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09

Historiquement, le circuit de Sakhir a souvent réussi à Force India, qui y a régulièrement inscrit des points et même signé un podium en 2014 avec Sergio Pérez. Mais cette année, l’écurie indienne a énormément souffert à Bahreïn. À tel point que Nico Hülkenberg et Sergio Pérez ont été devancés par les deux Sauber et la Manor de Pascal Wehrlein, terminant aux 15e et 16e rangs. 

Hülkenberg a endommagé son aileron avant dès le premier tour, dans la bagarre des premiers mètres, l’obligeant à rentrer rapidement à son stand. 

"J’ai pris un mauvais départ", admet-il. "Au premier virage, soudainement, trois ou quatre voitures se sont retrouvées à l’intérieur et j’ai touché l’arrière de quelqu’un, ce qui a endommagé mon aileron avant et m’a forcé à m’arrêter au stand à la fin du premier tour."

Pour Pérez, la mésaventure fut presque identique, avec un arrêt au stand prématuré dès le deuxième passage, là aussi pour un aileron avant portant les stigmates d’un combat en piste. 

"Malheureusement, j’ai eu un contact avec Sainz dans le deuxième tour, ce qui a détruit ma course", regrette le Mexicain. "J’étais sur ses talons et, quand j’ai roulé dans les dépôts de gomme à l’intérieur, je ne pouvais plus suffisamment stopper la voiture."

Dégradation excessive

En plus de ces incidents survenus dans les deux premiers tours, les pilotes Force India ont rencontré des problèmes de dégradation anormale avec leurs pneumatiques. Ce qui était une force des monoplaces conçues à Silverstone par le passé n’a cette fois pas correctement fonctionné. 

"Nous avons essayé de revenir dans la course et de passer sur une stratégie à deux arrêts, mais c’était très difficile", précise Hülkenberg. "J’étais toujours dans le trafic et j’étais impliqué dans de nombreuses bagarres en piste, alors ma dégradation était très élevée."

Au final, l’Allemand a observé pas moins de quatre arrêts durant le Grand Prix, tandis que son coéquipier a lui aussi été victime des mêmes ennuis, alors qu’il disposait de trois trains de pneus supertendres neufs pour la course. 

Rebondir dès la Chine

Après ce week-end extrêmement compliqué à Bahreïn, Force India a l’intention de revenir dans le match dès le troisième Grand Prix à Shanghai, avec l’objectif de retrouver immédiatement les points. 

"Nous allons devoir nous réunir, tirer le positif du week-end, comme le rythme affiché en qualifications, et rebondir en Chine pour marquer les points que nous méritons", prévient Bob Fernley, directeur adjoint de l’écurie. 

Un sentiment confirmé par Hülkenberg, qui a le sentiment que Force India n’a pas montré son "véritable rythme" à Bahreïn, principalement à cause des incidents du premier tour.

partages
commentaires
Massa frustré par la stratégie de Williams à Bahreïn

Article précédent

Massa frustré par la stratégie de Williams à Bahreïn

Article suivant

Technique - Cinq équipes scrutées à Bahreïn

Technique - Cinq équipes scrutées à Bahreïn
Charger les commentaires
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021