Sur le départ, Vettel ne regrette pas ses années Ferrari

La saison prochaine, Sebastian Vettel relèvera un nouveau défi chez Aston Martin. Le quadruple champion du monde assure quitter Ferrari sans amertume.

Sur le départ, Vettel ne regrette pas ses années Ferrari

Avec 110 départs en Grand Prix et 14 succès, Sebastian Vettel est le quatrième pilote ayant le plus couru pour Ferrari, et le troisième plus victorieux. Malgré tout, l'Allemand n'est pas parvenu à rééditer l'exploit de son héros d'enfance Michael Schumacher en apportant à la Scuderia son premier titre mondial des pilotes depuis Kimi Räikkönen.

Lire aussi :

Ferrari a finalement décidé de se séparer de Vettel avant même le véritable début de la saison 2020, préférant le remplacer par Carlos Sainz. L'intéressé ressent forcément une pointe de déception mais souhaite se concentrer sur les aspects positifs de ses six années à Maranello.

"Naturellement, je n'ai pas rejoint Ferrari pour le principe de rejoindre Ferrari, ni pour gagner seulement des courses, mais pour remporter des championnats, qui plus est de la bonne manière", déclare Vettel. "Bien sûr, à cet égard, on peut dire que nous avons échoué : nous n'avons pas remporté le championnat. Je pense que nous avons connu de bons moments et des temps forts que je n'aurais pas voulu manquer. J'ai rencontré des gens qui m'ont vraiment aidé. Je me suis fait des amis, peut-être pour la vie. Je ne regrette donc pas les années que j'ai passées avec Ferrari. C'est une grande partie de ma vie."

"Ferrari a toujours eu une place spéciale dans mon cœur : quand j'étais petit, je regardais Michael [Schumacher] courir chez Ferrari. Nous avons connu de bons moments, des mauvais aussi, mais ça arrive, et il est probablement temps de passer à autre chose pour les deux parties."

Lance Stroll, Racing Point, et Sebastian Vettel, Ferrari, parlent dans le parc fermé après la course

Le seul projet intéressant à être présenté à Vettel pour l'an prochain est finalement celui de l'écurie Racing Point, qui sera rebaptisée Aston Martin en 2021. Sa voiture est intrinsèquement la troisième plus rapide cette saison, et compte tenu du gel des monoplaces, cela devrait rester le cas. De surcroît, elle a l'ambition de faire encore mieux.

"L'équipe a un énorme potentiel", estime Vettel. "Je pense qu'elle comprend d'excellentes personnes, des gens intelligents, et je suis impatient d'aider à montrer ces qualités et de le démontrer aussi avec les résultats. C'est toujours super d'avoir de très bons résultats d'emblée, mais tout ça n'est qu'un début. J'ai hâte de contribuer à cette croissance et j'apprécie le travail qui m'attend."

Lire aussi :

Directeur de Mercedes AMG F1 mais surtout actionnaire du constructeur Aston Martin, Toto Wolff est enthousiasmé par l'arrivée du quadruple champion du monde. "J'ai des parts dans Aston Martin, donc de ce point de vue-là, c'est super", déclare Wolff à Sky Sports F1. "Le marché allemand est le deuxième plus important."

L'Autrichien ne manque pas de rappeler les 48 victoires remportées par Vettel depuis le début des années 2010 ; seul Lewis Hamilton fait mieux, avec 79 succès. "Je trouve ça super pour la F1 que Seb reste, il est le second pilote le plus victorieux de cette décennie, et il est important pour la F1 que quelqu'un comme Seb, qui est dans la fleur de l'âge, ne quitte pas la F1. De plus, il va apporter énormément de connaissances à Aston Martin, avec Lance [Stroll], qui progresse vraiment et est désormais à un super niveau", conclut Wolff.

partages
commentaires

Voir aussi :

McLaren ne va rien cacher à Sainz avant son départ chez Ferrari

Article précédent

McLaren ne va rien cacher à Sainz avant son départ chez Ferrari

Article suivant

Qui est Sir Jim Ratcliffe et pourquoi est-il lié à Mercedes F1 ?

Qui est Sir Jim Ratcliffe et pourquoi est-il lié à Mercedes F1 ?
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021