Des commissaires de course moins sévères pour favoriser les dépassements?

Dans le but d’encourager les dépassements, les commissaires de course de Formule 1 devront se montrer un peu moins sévères quand il s’agit de décider de pénaliser des pilotes cette saison, selon Motorsport.com.

Des commissaires de course moins sévères pour favoriser les dépassements?
Sergio Perez, Sahara Force India et Pastor Maldonado, Lotus F1 Team
Sergio Perez, Sahara Force India et Pastor Maldonado, Lotus F1 Team
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08 et Felipe Massa, Williams FW37, se touchent durant la course
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08 et Marcus Ericsson, Sauber C34 se crashent au départ
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08 et Marcus Ericsson, Sauber C34 se crashent au départ de la course
Pastor Maldonado, Lotus F1 E23 et Marcus Ericsson, Sauber C34 se touchent
Charger le lecteur audio

Lors des réunions tenues cette semaine par le Groupe Stratégique et la Commission F1 concernant la qualité du spectacle en F1, une point majeur concernait l’absence de luttes intenses entre les pilotes.

Des sources ont indiqué à Motorsport.com que les écuries sont convaincues que les pilotes hésitent à effectuer des tentatives de dépassements car ils craignent d’être pénalisés si la manœuvre échoue.

Les pilotes redoutent de se voir imposer des pénalités de temps ou des drive through, en plus de voir des points de pénalité ajoutés à leur licence.

Les patrons des écuries croient donc que les pilotes devraient être encouragés à prendre un peu plus de risques quand ils tentent un dépassement. Ainsi, le Groupe Stratégique et la Commission F1 ont décidé d’envoyer une note officielle aux commissaires afin que ces derniers ne soient pas trop sévères quand ils discutent d’une pénalité.

Un ajustement du format des Grands Prix

Dans le but d’améliorer les week-ends de Grands Prix, la Formule 1 a aussi entrepris des consultations destinées à modifier le format des qualifications et des courses.

Plusieurs idées, incluant même des grilles de départ inversées et des courses sprints, ont été discutées, sans toutefois parvenir à un consensus. Cependant, tous les acteurs s’accordent à dire que le format des week-ends doit être révisé. Les promoteurs de Grands Prix, les sponsors et les médias seront maintenant invités à discuter des changements à apporter avec les décideurs de la F1 et les directeurs d’équipes.

Il est évident que ces modifications ne pourront être implantées avant la saison 2017.

partages
commentaires
Diaporama - Jenson Button, 36 ans et 16 saisons de F1
Article précédent

Diaporama - Jenson Button, 36 ans et 16 saisons de F1

Article suivant

Pérez place Hülkenberg parmi les trois meilleurs pilotes de F1

Pérez place Hülkenberg parmi les trois meilleurs pilotes de F1