Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Comment les écuries ont modifié leurs ailerons au Canada

partages
commentaires
Comment les écuries ont modifié leurs ailerons au Canada
Par :
Co-auteur: Jake Boxall-Legge
6 juin 2019 à 17:33

Afin de gagner une peu de vitesse maximale, un facteur crucial sur le circuit Gilles Villeneuve, plusieurs écuries de Formule 1 ont introduit de nouveaux ailerons arrière.

Ferrari, Toro Rosso et Racing Point font partie des équipes qui ont apporté des ailerons arrière modifiés pour le Grand Prix du Canada. Ces ailerons sont destinés à générer moins d’appui aérodynamique et surtout moins de traînée.

Les équipes fabriquent généralement des ailerons creusés, en forme de cuillère, afin de réduire la trainée, mais qui génèrent juste assez d’appui pour plaquer la voiture au sol durant les accélérations.

Lire aussi :

Le nouvel aileron arrière de la Ferrari SF90 de Charles Leclerc (à gauche) ressemble beaucoup à celui utilisé dans les rues de Bakou en Azerbaïdjan. Les sections externes sont rehaussées afin de réduire la surface frontale de la monoplace.

Les ailerons arrière Ferrari : Charles Leclerc (gauche), Sebastian Vettel (droite)

Les ailerons arrière Ferrari : Charles Leclerc (gauche), Sebastian Vettel (droite)

Comparativement à la section centrale, les sections externes de l’aileron génèrent habituellement un plus faible différentiel de pressions. De ce fait, elles produisent un niveau plus faible d’appui. Cet aileron modifié produit moins de traînée, mais aussi un peu moins d’appui.

Fait à noter, la Ferrari de Sebastian Vettel est munie d’un aileron arrière plus plat et aux formes plus conventionnelles. On peut en déduire que la Scuderia Ferrari va procéder à des tests comparatifs entre ces deux ailerons lors des essais libres de vendredi.

Si Toro Rosso a utilisé un aileron arrière en forme de cuillère depuis le début de la saison, celui vu ici à Montréal possède une forme beaucoup plus prononcée. Contrairement à Ferrari, l’aileron des Toro Rosso employé à Bakou ne possédait pas une forme de cuillère et un angle d’attaque beaucoup moins incliné. L’aileron que l'on voit ici à Montréal est donc complètement nouveau.

L'aileron arrière de la Toro Rosso STR14

L'aileron arrière de la Toro Rosso STR14

On peut noter la même stratégie chez Racing Point. Depuis le début de l’année, le bord d’attaque de la section centrale était rehaussé, ce qui améliore la cambrure de l’aileron sans augmenter la trainée qu’il génère.

Néanmoins, l’écurie n’a pas opté pour cette solution au Canada, préférant produire un aileron dont la section centrale s’incline vers le bas. Après avoir décroché des résultats décevants à Barcelone et à Monaco, l’écurie Racing Point espère marquer des points à l’occasion de son Grand Prix national.

L'aileron arrière de la Racing Point RP19

L'aileron arrière de la Racing Point RP19

Article suivant
Leclerc n'a "peut-être pas été assez clair" à Monaco

Article précédent

Leclerc n'a "peut-être pas été assez clair" à Monaco

Article suivant

Mercedes ne rattrapera pas la V-max de Ferrari avec son évolution

Mercedes ne rattrapera pas la V-max de Ferrari avec son évolution
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Catégorie Jeudi
Équipes Toro Rosso Boutique , Ferrari Boutique , Racing Point
Auteur Giorgio Piola