Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
41 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
132 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
146 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
174 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
181 jours
12 sept.
Course dans
188 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
202 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
216 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

Le développement aéro restera "roi" malgré le gel du châssis

Pour Jody Egginton, directeur technique d'AlphaTauri, la capacité des équipes à trouver des gains aérodynamiques sera déterminante dans la lutte en milieu de classement cette année, cet aspect des monoplaces étant exclu du gel du développement après le début de la saison.

Le développement aéro restera "roi" malgré le gel du châssis

La saison 2021 devait marquer le lancement d'une nouvelle génération de monoplaces mais la pandémie de COVID-19 a poussé la FIA et la F1 à reporter ce nouveau règlement d'un an. Afin de limiter les dépenses dans ce contexte de crise mondiale, les équipes ont pour obligation de conserver les châssis 2020, avec toutefois deux jetons de développement autorisés pour apporter des nouveautés significatives.

La plupart des équipes devraient conserver environ 60% du châssis utilisé la saison passée, les principales évolutions étant dédiées à retrouver l'appui perdu avec les changements imposés sur le fond plat pour limiter les performances des monoplaces, sauf chez McLaren, où les deux jetons ont été utilisés pour l'intégration de l'unité de puissance Mercedes, dont les besoins diffèrent de ceux du V6 hybride de Renault.

Lire aussi :

Cette particularité pourrait jouer contre l'équipe anglaise face à des rivales qui auront la liberté d'utiliser leurs "jokers" sur d'autres parties de la monoplace mais le directeur technique d'AlphaTauri, Jody Egginton, pense que la hiérarchie ne sera pas définie par l'utilisation des jetons, le développement aérodynamique effectué durant la saison ne faisant pas partie des limitations.

"Au final, l'aérodynamique n'est pas énormément contrôlée par les jetons", a déclaré Egginton à Motorsport.com. "On peut choisir de faire un nouveau nez, mais ce ne sera pas un nez qui fera ou défera le concept aérodynamique, puisque tous les autres aspects du règlement, hormis l'arrière du fond plat, restent les mêmes."

"On peut un peu jouer sur le châssis. Je crois que tout le monde garde la même unité de puissance, à l'exception de McLaren, qui va donc utiliser ses jetons pour ça. Ils doivent bien intégrer cette unité de puissance. Je suis sûr que ce sera un compromis mais aussi un bénéfice pour eux, donc je ne sais pas quelle en sera la conséquence."

"Non, je ne pense pas que les jetons vont influer le concept aérodynamique, mais [le développement] aéro reste roi. Tout le monde va utiliser ses jetons pour quelque chose, mais je ne pense pas que ce sera l'élément déterminant sur la hiérarchie."

AlphaTauri a régulièrement affiché un rythme proche de celui de McLaren en 2020, au cœur d'une lutte intense entre les équipes du milieu de plateau, à laquelle participaient également Racing Point, devenue Aston Martin, Renault, désormais Alpine, et Ferrari. L'équipe de Faenza a pris la septième place, derrière ses rivales directes, malgré le succès de Pierre Gasly à Monza, et Egginton espère qu'elle pourra faire mieux cette année, dans un combat qu'il prédit tout aussi incertain.

"Je pense que le milieu de classement restera serré, mais je ne connais pas la hiérarchie. Sincèrement, je n'étais même pas prêt à pronostiquer la hiérarchie l'an dernier. Nous connaissons nos objectifs, nous pensons que nous serons dans la lutte si nous les atteignons. L'objectif est d'être dans le top 5. Si nous pouvons faire les mêmes progrès entre l'année dernière et cette année, je pense que c'est possible."

"Mais évidemment, avec les changements réglementaires, pour limiter l'appui sur le fond plat, nous avons un peu plus de travail. Ce n'est pas seulement la même chose, c'est la même chose avec quelques changements à compenser. À moins que quelqu'un fasse une erreur, ce devrait être disputé. J'espère que l'erreur ne viendra pas de notre côté !"

partages
commentaires
La F1 doit jouer un "rôle actif" sur les problèmes sociaux

Article précédent

La F1 doit jouer un "rôle actif" sur les problèmes sociaux

Article suivant

AlphaTauri annonce la date de sa présentation 2021

AlphaTauri annonce la date de sa présentation 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes AlphaTauri
Auteur Luke Smith
Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021