Di Resta, une carrière jusque là réussie

Dans un marché des transferts au point mort, où seules les rumeurs circulent, Paul Di Resta est souvent cité

Dans un marché des transferts au point mort, où seules les rumeurs circulent, Paul Di Resta est souvent cité. Pilote chez Force India depuis deux saisons maintenant, l’Ecossais intéresse plusieurs écuries.

Bien que bon nombre des portes se soient refermées depuis l'annonce du transfert de Perez chez McLaren et d'Hamilton chez Mercedes, Paul Di Resta n'en reste pas moins prisé.

Mais qui est donc ce jeune homme à peine connu avant son arrivée dans la catégorie reine du sport automobile, à l’entame de la saison 2011 ? Retour sur une carrière en DTM plus que réussi.

Paul Di Resta est né dans une famille voué aux sports automobiles. Avec un père champion d’Ecosse de Formule Ford, un cousin quadruple champion d’IndyCar (Dario Franchitti) et un autre courant en ALMS (Marino Franchitti), il semblait évident qu’il allait lui aussi devenir un grand pilote. Lorsqu’il qu’il accède aux F3 EuroSeries en 2005, Di Resta fait très vite forte impression. L’année suivante, il s’offre même le luxe de gagner le championnat après une lutte acharnée avec son coéquipier, un certain Sebastian Vettel…

Sa carrière est lancée et le soutien du constructeur Mercedes-Benz est total. Logiquement, il gravit les échelons et se retrouve en DTM dès 2007. Au volant d’une Classe-C spec-2006, le jeune pilote écossais, qui n’a alors que 20 ans, parvient à rivaliser avec les meilleurs et ce malgré qu’il soit engagé avec une équipe privée (le team Persson Motorsport), qui exploite une voiture de précédente génération. Finalement cinquième du championnat, il s’assure une place dans la structure officielle HWA pour 2008.

Dans une période qui tourne à l’avantage d’Audi, Di Resta s’impose pour le principal rival de Timo Scheider en 2008 mais laisse le titre au pilote allemand. L’année suivante, il récidive et termine troisième à l’issue d’une saison encore une fois dominée par Scheider.

L’instauration de nouvelles gommes Dunlop en DTM va cependant relancer la donne et en 2010. Alors qu’Audi peine à régler correctement ses voitures, Mercedes-Benz exploite au mieux ses pneumatiques et s’impose à neuf reprises (sur un total de onze courses).

Légèrement en retrait en début de saison, Paul Di Resta va gagner trois courses consécutives, à Brands Hatch, Oschersleben et Hockenheim. En lutte avec Gary Paffett et Bruno Spengler jusqu’au dernier meeting 2010, à Shanghai, l’Ecossais décroche finalement le titre au terme d’une course haletante durant laquelle Spengler, leader du championnat, abandonne. Deuxième à l’arrivée, derrière Paffett, il est néanmoins sacré champion pour 4pts d’avance sur son homologue Britannique.

Cette campagne 2010 réussie (3 victoires, 4 secondes places), Mercedes-Benz lui trouvera ensuite un volant chez Force India, l’une des écuries de Formule 1 motorisée par la firme à l’Etoile. Depuis, il a marqué 71pts pour l’équipe Indienne. Et sa quatrième place à Singapour le week-end dernier pourrait bien relancer certaines rumeurs…

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Dario Franchitti , Timo Scheider , Marino Franchitti , Bruno Spengler , Gary Paffett , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Mercedes , Force India
Type d'article Actualités