Division sur le principe du châssis client

Ferrari et Bernie Ecclestone proposent de commercialiser les châssis aux petites écuries

Ferrari et Bernie Ecclestone proposent de commercialiser les châssis aux petites écuries. D'une part, pour leur éviter de construire leurs propres monoplaces. D'autre part, parce qu'il s'agirait d'un moyen efficace de réduire les coûts en ouvrant cette nouvelle source de revenus pour les grandes équipes.

Cette proposition suscite quelques tensions dans certaines écuries : “Si l'on roulait cette année avec les voitures de l'an dernier, imaginez ce que ça donnerait”, fait remarquer Norbert Haug, de Mclaren Mercedes, pas enthousiaste à l'idée de vendre un vieux châssis à ses plus petits rivaux.

Pourtant, chez Lotus Renault, on semble plus ouvert à la proposition, laissant toutes les portes ouvertes à la négociation.

“Si nous devons vendre des châssis clients pour servir la Formule 1, et être la Formule 1 de l'avenir, pourquoi pas? Les discutions peuvent commencer”, déclare Eric Bouiller.

Actuellement, toutes les équipes conçoivent et construisent leur propre voiture, mais les Accords de Concorde expirent en fin de saison et des changements pourraient intervenir.

L'écurie Catheram est entrée en Formule 1 en 2010 et n'a pas encore inscrit le moindre point.

“C'est une idée comme une autre”, estime le directeur général de Catheram, Riad Asmat.

“Nous sommes très fiers d'où nous en sommes et de ce que l'on a construit. Nous sommes arrivés en tant que constructeur et nous espérons le rester”, conclue l'Indien.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Norbert Haug , Bernie Ecclestone
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités