Domenicali remplacé à la FIA par l'ancien directeur de Force India

Ancien directeur adjoint de l'écurie Force India (désormais Racing Point), Bob Fernley va relever un nouveau défi en tant que directeur de la Commission monoplace de la FIA.

Domenicali remplacé à la FIA par l'ancien directeur de Force India

Bob Fernley va devenir directeur de la Commission monoplace de la FIA à la place de Stefano Domenicali, qui prendra le poste de président et PDG de la Formule 1 le mois prochain.

Lire aussi :

Fernley a travaillé pour l'écurie Ensign F1 ainsi qu'en IndyCar dans les années 1980 avant de devenir un acteur clé de Force India lorsque son ami Vijay Mallya a racheté l'écurie alors baptisée Spyker fin 2007. Il a cependant quitté l'équipe à l'été 2018 lorsqu'elle a été placée sous administration judiciaire avant d'être rachetée par un consortium mené par Lawrence Stroll.

En 2019, Fernley a brièvement mené le programme de McLaren aux 500 Miles d'Indianapolis, qui a connu une conclusion frustrante avec la non-qualification de Fernando Alonso. Il est également impliqué dans la promotion de jeunes ingénieurs via une association avec le centre national d'ingénierie en sports mécaniques de l'Université de Bolton.

"Je crois que le rebelle a enfin intégré l'ordre établi !" s'exclame Fernley auprès de Motorsport.com. "Je marche sur les traces de deux très bons prédécesseurs en Gerhard [Berger] et Stefano. J'ai donc du pain sur la planche pour égaler ce qu'ils ont fait au fil des années. Il va me falloir quelques mois pour prendre mes marques, comme vous pouvez l'imaginer. Mais une fois bien installé, espérons pouvoir continuer le bon travail qu'ils ont fait, et peut-être le faire progresser un peu."

La commission a déjà abattu une grande partie de son travail en consolidant la pyramide des formules de promotion via les échelons F4, F3 et F2, mais ce n'est pas fini. "Gerhard et Stefano ont mis tout ça en place, mais je pense qu'il reste probablement du travail à faire, en particulier sur les coûts", poursuit Fernley. "C'est quelque chose qui était très important à mes yeux, même chez Force India. Je nous vois poursuivre ce processus pour nous assurer que cela puisse devenir aussi bon marché que possible afin qu'autant de gens que possible puissent participer."

"Il s'agit de comprendre la situation actuelle des catégories, car forcément, je débarque, et quand quelqu'un débarque, il a toujours un avis différent sur les choses, il porte un nouveau regard dessus, ce qui n'est pas une mauvaise chose. Mais le plus important est de poursuivre la gestion qui a déjà été mise en place et de travailler à partir de ça."

partages
commentaires
McLaren voit Ferrari rebondir dès la saison 2021

Article précédent

McLaren voit Ferrari rebondir dès la saison 2021

Article suivant

Jost Capito devient PDG de Williams Racing

Jost Capito devient PDG de Williams Racing
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021