Le GP de Las Vegas ne "diluera" pas le marché américain

Le patron de la Formule 1, Stefano Domenicali, pense que l'ajout d'une troisième course aux États-Unis ne peut qu'être bénéfique au sport, et apportera de la "valeur ajoutée pour tous".

La F1 à Las Vegas en 2023

Le mois dernier, la F1 annonçait le retour de Las Vegas au calendrier pour 2023, sur un circuit urbain serpentant au milieu des casinos et empruntant une partie du fameux Strip. Le contrat, d'une durée de trois ans, verra le Grand Prix se dérouler de nuit le samedi soir. Il s'agira de la troisième course aux États-Unis, en plus de Miami et d'Austin.

De ce fait, le pays accueillera plus de Grands Prix que n'importe quel autre pays en 2023, chacun dans un fuseau horaire différent. Avec son départ à 10 heures du soir (heure locale), le Grand Prix de Las Vegas se déroulera en prime time aux États-Unis, tandis que les Européens pourront regarder la course tôt le dimanche matin.

Selon le patron de la Formule 1 Stefano Domenicali, cet ajout ne va pas "diluer" le marché américain. L'Italien pense que chaque manche s'adressera à un public légèrement différent. "Pas de dilution, c'est de la valeur ajoutée pour tout le monde, puisque nous touchons des cibles différentes en termes de démographie et de localisation", explique-t-il. "La beauté de la croissance de notre sport dans ce pays, c'est que nous atteignons beaucoup de jeunes personnes qui commencent à s'intéresser à notre sport. Nous l'avons vu de nos propres yeux, ils sont très jeunes. Ils ont la possibilité de partager qui ils sont via les réseaux sociaux, et font la promotion de notre sport. Grâce à eux, je pense qu'il y aura une bonne connexion pour développer le sport dans la bonne dimension, avec les bonnes idées."

Miami se prépare pour la F1

Miami se prépare pour la F1

Le PDG de Liberty Media, Greg Maffei, estime que les trois Grands Prix américains ne vont pas seulement se compléter, mais également générer un suivi international. "L'une des choses spéciale avec la F1, c'est sa nature mondiale", explique Maffei. "L'audience que génèrera Miami sera internationale, tout comme celle d'Austin l'est déjà. Je suis très positif à l'idée que celle de Las Vegas sera également mondiale, que cette course ne touchera pas simplement une cible américaine."

L'an dernier, le Grand Prix des États-Unis à Austin a rassemblé 400 000 spectateurs sur l'ensemble du week-end, prouvant ainsi que le sport connaît une forte croissance dans le pays, quelques années après les difficultés rencontrées pour s'y établir. Miami organise son premier Grand Prix cette année, tandis qu'Austin a prolongé son contrat de dix ans avant le lancement de la saison 2022.

"Quand vous repensez à il y a trois ans, il était difficile de vendre toutes les places pour un Grand Prix. Aujourd'hui, nous sommes dans une situation où nous allons avoir deux courses à guichets fermés", se réjouit Domenicali. "Cela vous donne une idée de ce que les États-Unis vont représenter pour la F1. Nous ressentons l'ambiance, c'est quelque chose qui doit appartenir à ce pays. C'est une grosse opportunité."

"Quand on pense au fait que nous aurons trois courses aux États-Unis l'an prochain, si nous nous rappelons où nous en étions il y a quelques années, vous auriez dit que nous sommes fous. Nous nous concentrons pour nous assurer qu'il s'agisse de l'un des marchés les plus importants pour la F1, sans oublier que nous sommes évidemment nés en Europe, et que nous sommes un sport mondial. C'est notre dimension, et nous resterons tel quel à cet égard."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Une Art car Ayrton Senna présente à Imola
Article suivant Quand les Grands Prix de F1 ressemblaient à des qualifications

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France