Formule 1 GP d'Italie

Domenicali va trancher sur le futur de la F1 en Italie

Stefano Domenicali, PDG de la Formule 1, va prochainement prendre une décision sur la possibilité pour l'Italie de continuer à accueillir deux Grands Prix par an.

La ligne droite des stands à Monza

Le Grand Prix d'Émilie-Romagne à Imola et le Grand Prix d'Italie à Monza ont tous deux des contrats qui courent jusqu'à la saison 2025. Compte tenu de la concurrence croissante sur le marché de l'organisation de courses de F1 et des rumeurs concernant la rotation d'épreuves européennes, comme Spa-Francorchamps et Zandvoort, les chances de voir l'Italie deux fois au calendrier au-delà de 2025 semblent minces.

Stefano Domenicali a récemment déclaré que le futur de Monza et d'Imola serait discuté dans les plus brefs délais.

"Il y a une question qui sera abordée à court terme, celle pour comprendre l'avenir de la Formule 1 en Italie", a indiqué le PDG de la F1. "Nous devrons comprendre s'il y a les ressources nécessaires pour maintenir deux Grands Prix [en Italie] au calendrier ou si nous nous concentrerons sur un seul. Je tiens à remercier Imola car les organisateurs étaient prêts à prendre un risque dans un moment difficile comme celui du Covid, confirmant ainsi qu'ils ont respecté l'engagement pris."

Cet automne, Monza va lancer les travaux consacrés à la modernisation de ses installations pour l'édition 2024 du Grand Prix d'Italie, afin de répondre aux exigences des dirigeants de la F1. Il est entendu que les tunnels passant sous la piste seront agrandis et que les installations dans l'hospitalité et en tribunes seront améliorées.

La Parabolica de Monza

La Parabolica de Monza

Domenicali a souligné l'importance de ces travaux, l'Italien souhaitant voir Monza atteindre les normes attendues ailleurs : "Ils m'ont confirmé que les travaux de rénovation nécessaires des installations commenceront après le Grand Prix [de 2023]. C'est une étape importante car l'année prochaine, il sera nécessaire de donner un signe d'amélioration."

"La valeur historique de Monza est incontestable mais nous devons également rester en phase avec notre époque en matière de services, qui doivent être conformes aux prix payés par ceux qui viennent sur le circuit. D'ici un an, nous aurons des idées claires sur l'avenir."

Domenicali a ajouté que l'expérience des spectateurs était un aspect essentiel pour lui, tout en soulignant les efforts réalisés par des circuits comme Zandvoort. "Il y a des pays qui ont fait des investissements colossaux, construisant des infrastructures à la hauteur de leurs capacités financières", a-t-il expliqué. "Mais il y a aussi d'autres aspects qui pèsent sur l'évaluation d'un événement et je pense qu'en matière de divertissement, ce que nous avons vu le week-end dernier à Zandvoort est un très bon exemple. La façon dont le public a été diverti était incroyable."

Propos recueillis par Roberto Chinchero

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Mercedes pourrait lancer Antonelli en F2, sans passer par la F3
Article suivant Gasly : "C'est tout le package qui doit être meilleur"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France