Doohan : "Aucune raison de ne pas me donner ma chance en 2025"

Pilote de réserve Alpine, privé de compétition depuis sa saison de Formule 2 2023, Jack Doohan attend son heure et œuvre patiemment dans l’ombre pour son équipe, dont il espère défendre les couleurs en F1 dans un futur proche.

Jack Doohan, pilote de réserve, Alpine F1 Team

Alors que le marché des transferts est en pleine ébullition, la situation est loin d’être clarifiée chez Alpine, où une place – voire deux ! – pourrait se libérer à la fin de la saison. Évidemment peu satisfaits des performances actuelles, Esteban Ocon et/ou Pierre Gasly pourraient éventuellement s’en aller vers d’autres horizons.

Un scénario qui pourrait alors profiter à Jack Doohan. À 21 ans, le jeune Australien ferait alors figure de candidat principal à un poste de titulaire Alpine pour 2025. Vice-champion de F3 en 2021, troisième du championnat de Formule 2 l’an passé avec trois victoires, le fils du champion de moto Mick Doohan attend patiemment son heure.

Après avoir eu l’opportunité d’effectuer ses premiers tours de roue en F1 en essais privés en 2022, Doohan a ainsi pris part pour la première fois à un week-end de Grand Prix à la fin de cette même saison lors des Essais Libres 1 au Mexique puis à Abu Dhabi. C’est sur ces deux mêmes circuits qu’il a à nouveau officié en Essais Libres 1 la saison dernière, et il est naturellement attendu sur d’autres EL1 cette saison.

Depuis la fin de la saison 2023, le natif du Queensland est totalement focalisé sur son rôle de pilote de réserve, lui qui a intégré l’Alpine Academy en 2022, et multiplie les séances de travail sur simulateur ou en essais privés, comme cette semaine au volant de l’A522 de 2022 sur le circuit de Zandvoort. Un travail de sape qu’il effectue avec la certitude que son assiduité finira par lui ouvrir les portes de la F1 en tant que titulaire.

"Il y a évidemment des gens en place qui vont gérer ces conversations et qui vont se pencher sur l’année prochaine", confie Jack Doohan à Motorsport.com. "Mon objectif est de faire exactement ce que je suis censé faire quand je suis sur la piste et quand je suis en dehors de la piste, dans le simulateur, et de m’assurer que je donne le meilleur de moi-même pour aider l’équipe."

"Lorsque je suis sur la piste, je veux m’assurer d’être aussi rapide que possible et de montrer pourquoi je devrais être dans la voiture de course l’année prochaine. Je suis sûr de cocher toutes les cases et je sens que j’ai le potentiel nécessaire à l’intérieur de la voiture. Je pense qu’il n’y a aucune raison de ne pas me donner ma chance l’année prochaine."

Alpine et rien d'autre

Jack Doohan a multiplié les séances de roulage sur une Alpine F1 depuis 2022.

Jack Doohan a multiplié les séances de roulage sur une Alpine F1 depuis 2022.

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Si l’on se souvient de l’épisode Oscar Piastri – pilote de réserve Alpine en 2022, l’Australien avait finalement signé chez McLaren pour débuter en F1 en 2023 dans un contexte juridique tendu entre les deux écuries – Doohan répète sa loyauté envers son employeur actuel, la seule option à ses yeux pour un volant en Formule 1 dans un avenir proche.

"Mon seul choix est Alpine", répète-t-il ainsi. "Il est évident qu’ils se sont beaucoup investis pour moi ces dernières années et qu’ils m’ont donné beaucoup d’opportunités. Je sens que je suis rapide dans la voiture et que je peux faire de grandes choses dans une Formule 1, alors j’ai hâte de leur rendre la pareille très bientôt et de continuer à gravir les échelons avec eux."

"Je pense que ce serait formidable d’avoir un jeune comme moi qui a faim, qui est déterminé, qui est dévoué et qui peut apporter une vision différente des choses au sein de l’équipe", poursuit Doohan. "Tout le monde a une approche différente des choses et j’ai l’impression de savoir où l’équipe peut se situer et où elle va. Tout le monde travaille sans relâche et avec acharnement, même pendant les journées d’essais, en passant des nuits blanches pour que la voiture soit prête. Nous poussons tous et ils poussent tous pour moi, alors je veux leur montrer ce que je peux faire."

Au cœur du travail de développement de l’écurie Alpine, Jack Doohan reste optimiste quant aux perspectives de progrès de l’équipe après un début de saison plus que difficile, avec un seul petit point au compteur en six Grands Prix, après la 10e place arrachée par Esteban Ocon à Miami.

"Sans parler de tous les détails, nous nous sommes qualifiés en fond de grille à Bahreïn et nous avons terminé dixièmes à Miami", poursuit-il. "Cela montre à quel point nous avons progressé. Nous n’étions pas satisfaits de notre qualification à Miami, nous n’étions pas satisfaits de finir dixièmes, même si c’est un point, mais nous avons progressé de presque cinq équipes et de dix positions, ce qui est un travail exceptionnel à faire en six manches. C’est le travail de tout le monde, de faire des petits pas, de continuer sur notre lancée et c’est ce que nous continuons à essayer de faire."

En attendant, Jack Doohan est totalement focalisé sur son rôle de pilote de réserve pour Alpine, qui ne lui donne guère l’opportunité d’évoluer en compétition dans d’autres championnats en parallèle. "Entre tous les tests et le temps passé dans le simulateur, je n’ai pas le temps de courir ailleurs. C’est évidemment leur choix, alors préparons-moi pour l’année prochaine."

Propos recueillis par Ronald Vording

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent EL3 - Piastri le plus rapide, Alonso et Pérez dans le mur
Article suivant Qualifs - Verstappen en pole position, Alonso en fond de grille

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France