Dossier - Notre interprétation technique 2014 (2)

ToileF1 vous propose de vous plonger dans ce qui pourrait êtreune partie des solutions -ou en tous les cas, de philosophie globale- utilisée par les équipes en cette saison 2014 pour répondre aux changements de règlementations

ToileF1 vous propose de vous plonger dans ce qui pourrait êtreune partie des solutions -ou en tous les cas, de philosophie globale- utilisée par les équipes en cette saison 2014 pour répondre aux changements de règlementations.

Après avoir passé en revue

un comparatif des design 2013/2014

, nous vous proposons de jeter un oeil sur l'un des autres grands changements, situé au niveau des pontons.

On les retrouvera ainsi élargis sur leur face avant et affinés sur l'arrière afin d'optimiser le refroidissement des échangeurs et du compartiment moteur. Les oiuïes d'entrée d'air devraient être agrandies de 50mm au moins, favorisant le passage d'un plus grand volume d'air.

La forme des pontons sur notre dessin est une interprétation du règlement, et un choix stratégique d'optimisation, voire d’accélération du passage de l'air dans le compartiment moteur. Ce design peut permettre de créer de l'appui haute pression au-dessus du diffuseur.





La flèche orange symbolise le flux d'air chaud circulant sous la carrosserie, dans le compartiment moteur ; la flèche bleue (bordant le flanc à gauche) indique le flux d'air frais à l’extérieur, sur le ponton qui pourrait canaliser le volume d'air de refroidissement au-dessus du diffuseur. Un procédé différent d’un échappement Coanda, l'air sortant du compartiment moteur ayant moins de pression. Mais le volume généreux mérite d'être canalisé au niveau du diffuseur, ce qui par effet venturi, accélérerait aussi son passage. La priorité pour les pontons est pour la saison à venir un refroidissement maximal. Il convient de bien canaliser les flux d'air extérieurs et ceux du compartiment moteur sur le fond plat et sur le diffuseur. L’échappement monotube d'un diamètre de 120 à 150 mm dans la position imposée par la FIA (soit de 35 à 55cm du sol et de 17 à 18.5cm de l'axe des roues arrière à son extrémité) ne devrait pas pouvoir apporter quelque efficience aérodynamique qu'il soit. Il est difficile de trouver une solution ici : l'angle de sortie est soumis à restriction afin de ne pas projeter les gaz d’échappement directement sous l'aileron arrière.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités