Dossier - Notre interprétation technique 2014 (1)

Selon les informations que nous avons pu collecter -et elles sont maigres et bien gardées !- ainsi que l’adaptation du règlement technique 2014 que nos consultants ont pu mettre en dessin, ToileF1 est en mesure de vous proposer son interprétation...

Selon les informations que nous avons pu collecter -et elles sont maigres et bien gardées !- ainsi que l’adaptation du règlement technique 2014 que nos consultants ont pu mettre en dessin, ToileF1 est en mesure de vous proposer son interprétation de ce vers quoi vont tendre les designs des monoplaces 2014.

Bien sûr, vous avez déjà pu voir des esquisses que des spécialistes et analystes ont dessiné sur la Toile, parfois non sans un sens dramatique assez alarmiste!

Nous avons, comme tout le monde, notre propre interprétation, qui nous l’espérons, ne s'éloigne pas de la vérité. Premiers éléments de réponses à Jerez, dès la fin du mois !





La F1 se dirige donc selon nous vers des monoplaces au « look » plus affiné (certains parlent de laideur). Mais lors des divers travaux de design en date ne préfigurent finalement des concepts si laids que cela. En un mot, on devrait vite s’y faire, comme lors du passage au nez à étage ! Revenons point par point au règlement technique, et son intégration sur notre monoplace témoin...



Analyse Nous commençons de l'arrière vers l'avant. On parle beaucoup de la réduction de largeur de l'aileron avant, mais l'aileron arrière, lui aussi, subira des restrictions et des coupes franches, affectant sérieusement l’efficacité aéro des monoplaces. En effet, le volet DRS disposait jusqu'alors d’une hauteur de 65mm. En 2014, celui-ci sera d'une hauteur de 50mm, et sa position haute ne devra pas être à moins de 20mm du sommet des montants d'aileron arrière. Autrement dit, les ingénieurs doivent faire face à une pénalité aérodynamique, du fait d’une surface réduite et d’une position altérée. Le contraste sera d’autant plus marquant en 2014 qu’en 2013, le plan fixe de l'aileron et le volet mobile pouvaient être descendus, afin de créer des ouïes sur les montants de l'aileron et générer ainsi une accélération du flux aérodynamique, (les fameux « tourbillons » sur les extrémités de l'aileron lors des roulages par temps humide).



Le volet mobile affiné sur toute sa largeur de 15mm de hauteur devra être braqué plus généreusement pour offrir l'appui désiré : exit le support de piston commandant le DRS ! Les ingénieurs préfèrent commander le volet mobile par des canaux hydrauliques, intégrés dans les montants d'aileron. Le but est de laisser un maximum de surface aux plans fixe et mobile composant l'aileron. Le plan fixe (partie de l'aileron où était fixé le piston de commande de DRS) se verra lui aussi plus incliné que jusqu'à présent.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités