DRS - Hamilton regrette le changement de règle

Le changement majeur de la saison 2013 est certainement celui de la modification du règlement concernant l'utilisation du DRS (Drag Reduction System)

Le changement majeur de la saison 2013 est certainement celui de la modification du règlement concernant l'utilisation du DRS (Drag Reduction System).

En 2011, on vit apparaître ce système permettant de faire gagner aux pilotes quelques km/h pour faciliter leurs dépassements dans une ou deux zones du circuit définies en amont par les officiels.

À la demande d'une majorité de pilotes, la FIA a décidé de réduire l'utilisation de l'aileron arrière amovible afin d'augmenter la sécurité. Ce dernier ne sera donc plus utilisable librement lors des essais et des qualifications. Son déclenchement sera calqué sur celui autorisé en course, autrement dit, uniquement dans les zones définies pour le DRS.

Parmi les pilotes qui préfèrent l'ancienne réglementation, on retrouve le fougueux et nouveau pilote Mercedes AMG, Lewis Hamilton :

"Pour ma part, j'aurais souhaité garder la possibilité de l'utiliser partout, mais une grande partie des pilotes voulaient en réduire l'utilisation. Je doute que cela change beaucoup de choses finalement car j’ai testé avec et sans le DRS et je n'ai pas remarqué de réelles différences."

Certains ingénieurs réagissent également à cette modification,notamment James Allison, directeur technique de l'écurie Lotus, qui considère que cette règle va limiter dans le temps l'intérêt du DRS.

"En le réduisant à une ou deux zones par circuit, ce système n'apportera plus un gain intéressant. Toutes les écuries en sont équipées, et vu la simplicité de la mise en place du système, tout le monde a à quelques détails près les mêmes ailerons. L’intérêt d'un développement à court et moyen terme en devient donc moins intéressant."

La FIA fait un gros travail depuis de nombreuses années pour améliorer la sécurité des pilotes, et c'est en toute logique que cette décision a été prise.

"Je pense que c’est la meilleure des décisions. Les pilotes ont soumis à la FIA cette modification de règlement depuis la saison dernière et c’est donc une bonne chose que le DRS devienne utilisable seulement dans les portions dédiées à cet effet. Il fallait trouver une solution rapidement pour réduire les risques pris inutilement par les pilotes lors des essais libres et des qualifications," explique Mark Webber.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités