Le duo Ocon-Wehrlein se sépare sur un dernier duel

Pour le dernier Grand Prix de l'année, à Abu Dhabi, Manor s'est offert une performance de choix en plaçant ses deux monoplaces devant les Sauber.

Un résultat pour l'honneur, hors du top 10, et qui n'a rien changé à l'issue du championnat constructeurs, dans lequel l'écurie suisse a conservé la dixième place.

Le dernier relais de la course a même vu Esteban Ocon et Pascal Wehrlein s'opposer, non sans un petit moment de chaleur, alors que le Français était chaussé de pneus supertendres pour conclure une belle remontée après s'être élancé 20e sur la grille de départ. Au virage 11 du tracé de Yas Marina, les deux Manor se sont d'ailleurs touchées, les deux pilotes passant hors piste et Ocon s'emparant de la 13e position.

"J'étais sur une stratégie différente, j'avais un meilleur rythme à la fin", raconte le pilote français. "Je suis allé à l'extérieur mais il ne m'a pas laissé d'espace, donc nous nous sommes touchés, et j'ai dû sortir de la piste."

"Dans cette course, à chaque dépassement que j'ai fait, quelqu'un m'a touché. Magnussen m'a touché au départ ; avec Nasr j'étais à l'extérieur et il a tourné sur moi… et même chose avec Pascal, il ne m'a pas laissé d'espace. Il y avait beaucoup de dégâts partout sur la voiture, mais je n'ai pas perdu tellement d'appui, donc ça allait."

Interrogé sur cet épisode, Wehrlein a quant à lui donné une version différente : "Je crois que j'étais à l'intérieur, c'est difficile de laisser de la place à quelqu'un à l'extérieur, je ne sais pas vraiment ce qu'il veut dire par là. Je crois qu'il y avait plus de 100 mètres sur sa gauche à l'extérieur, mais si ce n'est pas assez… Ok…"

La collaboration entre les deux protégés de Mercedes s'est donc achevée par cet épisode. Alors qu'Ocon est assuré de son avenir avec un contrat pluriannuel chez Force India, Wehrlein attend encore de savoir quel sera son programme en 2017. L'Allemand pourrait signer chez Sauber ou bien rester une année de plus chez Manor.

Wehrlein a toutefois assuré que, concernant leur contact en piste, "il n'y avait rien à discuter" entre lui, Ocon et l'équipe. Quant au Français, il a lui aussi relativisé : "Ça arrive. Nous nous battons ensemble. Nous nous sommes un peu touchés, mais il n'y a rien de grave." 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Sous-évènement Course
Circuit Yas Marina Circuit
Pilotes Pascal Wehrlein , Esteban Ocon
Équipes Manor Racing
Type d'article Actualités
Tags yas marina