Durement critiqué, Bakou a reçu des excuses de Chase Carey

partages
commentaires
Durement critiqué, Bakou a reçu des excuses de Chase Carey
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
15 avr. 2017 à 13:50

Promoteur du Grand Prix de Bakou, Arif Rahimov a révélé que le nouveau PDG de la Formule 1, Chase Carey, lui avait téléphoné pour désamorcer la situation suite aux critiques qui avaient été émises par le président de Liberty Media.

Valtteri Bottas, Williams FW38
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, en pole au départ
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid en pole au départ
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Chase Carey, directeur général Formula One

Il y a quelques semaines, le président de Liberty Media Greg Maffei a suscité la polémique en laissant entendre que des courses comme celle organisée depuis l'an dernier à Bakou ne figuraient au calendrier que pour des raisons économiques, sous l'impulsion de Bernie Ecclestone, sans rien apporter à la Formule 1. Arif Rahimov s'était ému de ces commentaires, fustigeant les critiques formulées à l'encontre de l'épreuve. Il peut désormais compter sur le soutien de Chase Carey, président de la F1 depuis le début de l'année.

"J'ai parlé avec Chase", explique Rahimov. "C'était pour un sujet différent, mais cela devait être soulevé, et nous avons compris que tout le monde ne partageait pas cette opinion. Il s'est excusé pour ce qui s'est passé, il semblait vraiment être en désaccord avec ce qui avait été dit. Il était vraiment contrarié par la situation. C'était bien d'entendre de la part de Chase qu'il ne partageait pas cette opinion. Je pense que nous en avons terminé avec ça, et nous allons montrer à tous ceux qui ne se sont pas rendus sur le Grand Prix que nous faisons un excellent travail, et ce sera une grande course."

Bakou dispose d'un accord de dix ans avec la Formule 1, assorti toutefois d'une clause de sortie actionnable après cinq années. Néanmoins, Rahimov assure que l'intention de Chase Carey est de conserver l'épreuve au calendrier.

"Il est vraiment enthousiaste au sujet du Grand Prix", insiste-t-il. "Il veut vraiment venir et voir la course, et il a entendu beaucoup de bonnes choses. Il a le sentiment que nous sommes un partenaire stratégique pour la F1, et il veut vraiment garder le Grand Prix. La discussion que nous avons eue au téléphone était bonne, et c'était bien de savoir que tout le monde ne partage pas l'opinion de Greg Maffei en F1."

Pour la deuxième édition du Grand Prix, qui aura lieu en juin prochain, les premières indications suggèrent une affluence pouvant atteindre 35'000 spectateurs, soit deux fois plus qu'en 2016. 

Article suivant
EL3 - Verstappen leader d'une séance déroutante

Article précédent

EL3 - Verstappen leader d'une séance déroutante

Article suivant

Alonso : "Le moteur a explosé"

Alonso : "Le moteur a explosé"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités