Ecclestone - Il faut abandonner le moteur hybride pour stopper Mercedes

partages
commentaires
Ecclestone - Il faut abandonner le moteur hybride pour stopper Mercedes
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
5 janv. 2017 à 17:00

Selon Bernie Ecclestone, les modifications réglementaires de la saison 2017 n'empêcheront pas la domination de Mercedes et il faut envisager l'abandon de la technologie turbo hybride pour relancer la Formule 1.

Bernie Ecclestone
Bernie Ecclestone
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Valtteri Bottas, Williams FW38, devant Jenson Button, McLaren MP4-31 et Romain Grosjean, Haas VF-16, au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ

Malgré les changements annoncés en vue de la saison 2017, qui comprendront notamment une refonte aérodynamique et pneumatique, pour rendre les monoplaces quatre à cinq secondes plus rapides, Bernie Ecclestone estime que ces évolutions ne seront pas suffisantes pour bouleverser la hiérarchie.

Pour lui, ce sont bien les blocs V6 turbo hybrides qui sont le problème. "Red Bull croit pouvoir battre Mercedes avec une meilleure aérodynamique. Cependant, je n'en suis pas sûr", explique le directeur général du Formula One Group, à Sport Bild.

"L'avantage de Mercedes sur le plan du moteur est toujours important. C'est pourquoi il faut introduire des nouvelles règles moteur le plus tôt possible. [Le genre de règles moteur], ça n'a pas d'importance. L'important est d'en finir avec les moteurs hybrides."

"Jean Todt [le président de la FIA] pense qu'ils sont l'esprit de notre époque, et c'est peut-être vrai pour les voitures de route. Mais en F1, les gens veulent voir quelque chose de spécial."

"Ils veulent des moteurs bruyants, puissants qui peuvent seulement être contrôlés par les meilleurs pilotes du monde. On ne met pas de chaussures orthopédiques aux joueurs de football pro juste parce que ce genre de chaussures est populaire dans la vie de tous les jours, n'est-ce pas ?"

Surfant sur un sujet en vogue, Ecclestone estime que la discipline reine est affaiblie par la surrégulation qui éloigne les fans du sport en raison de sa complexité.

"Les règles doivent être modifiées : toutes. Elles sont trop compliquées. Nous sommes dans le business du divertissement. Mais comment sommes-nous supposés divertir les gens quand le public ne comprend plus rien ?"

"Même les pilotes ne savent plus ce qu'ils peuvent ou ne peuvent pas faire en piste. Parfois, je pense que le règlement dit juste : 'Ne faites pas la course !' Mais laissez-les se toucher parfois, et alors ? Laissez les pilotes gérer cela eux-mêmes."

Courses sprint

Évoquant des idées pour revitaliser la Formule 1, il revient sur la possibilité d'avoir deux courses par week-end, qui seraient plus courtes que le format actuel.

"La période d'attention des jeunes est plus courte que par le passé. En conséquence, cela a plus de sens de diviser la course en deux [courses] sprint. Deux fois 40 minutes de course est plus attrayant pour un public devant sa télévision qu'un Grand Prix ennuyant."

Article suivant
Newey favorable à l'abandon des souffleries en F1

Article précédent

Newey favorable à l'abandon des souffleries en F1

Article suivant

Pérez a "vraiment pensé" à quitter Force India

Pérez a "vraiment pensé" à quitter Force India
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Nico Rosberg Boutique
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités