Ecclestone attaque sans retenue Todt et la FIA

La passe d'armes se poursuit et prend chaque jour une ampleur un peu plus importante entre Bernie Ecclestone et Jean Todt

La passe d'armes se poursuit et prend chaque jour une ampleur un peu plus importante entre Bernie Ecclestone et Jean Todt.

En profond désaccord au sujet de la nouvelle réglementation moteur qui doit entrer en vigueur en 2013, les deux hommes s'affrontent par presses interposées. Alors qu'Ecclestone s'est dit très inquiet de l'introduction d'un moteur turbo 1,4 litres à quatre cylindres, notamment en ce qui concerne le bruit, Todt lui a répondu en affirmant qu'il fallait que la Formule 1 évolue avec la société.

Ecclestone n'a pas mis longtemps à reprendre le Président de la FIA de volée et c'est une attaque cinglante qu'il lui a adressée, affirmant que Todt n'était "qu'un pauvre homme comme Max [Mosley]".

"Il a fait le tour du monde en faisant ce que Max ne faisait pas trop, embrasser les bébés et serrer les mains," a lancé Ecclestone au journal britannique Express, ajoutant que Todt "n'a pas tellement eu un effet positif sur la Formule 1" et a fait du combat pour une Formule 1 écologique "une plaisanterie complète".

"Nous devrions rédiger les réglements avec les équipes. Elle [la FIA] doit être comme la police. La police n'écrit pas les lois et dit que vous devez rouler à 50 km/h. La FIA est une plaisanterie," a insisté le grand argentier de la Formule 1.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Todt , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités