Ecclestone aurait aimé plus de soutien public pour Bahreïn

L’idée du slogan “UniF1ied” utilisé par Bahreïn pour faire la promotion de son Grand Prix national n’a pas été du goût de Bernie Ecclestone

L’idée du slogan “UniF1ied” utilisé par Bahreïn pour faire la promotion de son Grand Prix national n’a pas été du goût de Bernie Ecclestone.

Le Grand Argentier de la F1, qui est demeuré intransigeant concernant l’organisation de la course en dépit des lourdes pressions médiatiques faites sur la discipline par un contexte socio-politique tendu, a même expliqué avoir souhaité que les banderoles affichant le slogan soient retirées.

Nous leur avons dit de les ôter, de ne pas les utiliser”, confirme Ecclestone, pas à l’aise avec l’idée que le slogan suggère que le Grand Prix fut utilisé à des fins politiques pour souder le peuple.

Les gens trouvent des excuses, mais il y a seulement deux sports où la politique se mêle : nous, et les Jeux Olympiques, car leur profil est suffisamment élevé. Nous ne sommes pas ici pour dire aux gens comment gérer leur pays”.

En termes d’unité, Bernie aurait souhaité plus soutien de la part de la presse. Il est rapporté que l’homme d’affaires se serait entretenu en salle de presse de façon animée avec plusieurs journalistes britanniques ayant posé des questions sur le bienfondé du maintien du Grand Prix.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités