Ecclestone cherche un repreneur pour Williams

Bernie Ecclestone s'implique pour tenter de sauver l'écurie Williams, estimant qu'il n'est "pas pensable" pour la Formule 1 de perdre une "écurie historique".

Ecclestone cherche un repreneur pour Williams

La semaine dernière, Williams a annoncé avoir lancé un processus qui pourrait déboucher sur une vente partielle ou totale de l'écurie. En difficulté financière, la structure de Grove ne disposait pas, alors, d'offre concrète mais elle souhaite par ce biais se mettre en quête d'investisseurs solides, voire d'un repreneur, afin d'assurer son avenir économique. La nouvelle d'une possible vente de cette équipe historique a été accueillie avec stupeur, même si à sa tête, Claire Williams ne cesse de répéter qu'il s'agit de trouver des perspectives pour des lendemains meilleurs et non de mettre la clé sous la porte.

Lire aussi :

Fondée par Frank Williams au milieu des années 70, l'écurie britannique est un pilier de la Formule 1 bien qu'elle vive des temps difficiles également sur le plan sportif. Son hypothétique mise en vente pousse aujourd'hui Bernie Ecclestone à redoubler d'efforts pour que l'équipe survive. L'ex-grand argentier de la F1 conserve des liens étroits avec Frank Williams et veut apporter son aide dans la recherche d'une solution viable. "Williams, ce serait une grande perte, à 100%", estime-t-il auprès de l'AFP. "Je cherche des personnes qui pourraient s'impliquer. Être propriétaire d'une écurie est un loisir très onéreux."

Dans une période déjà délicate pour la F1, compte tenu de la crise du coronavirus, la sauvegarde des dix équipes du plateau est primordiale. Des mesures importantes ont été prises en ce sens dans le but de réduire massivement les coûts, mais perdre un monument comme Williams enverrait un signal très négatif.

"J'espère que ce n'est pas la fin de l'équipe Williams", insiste Bernie Ecclestone. "Ce serait la fin d'une ère, mais j'espère qu'il sera possible de trouver quelqu'un qui peut se permettre de faire tourner l'équipe correctement, car c'est quelque chose de terrible de perdre une écurie comme celle-là. Ce n'est pas pensable. Ce bon vieux Frank a dû travailler très dur pour que l'équipe soit compétitive, et c'est ce qui s'est passé. La voir disparaître comme ça, ce n'est pas bon. C'est une écurie historique."

Le dernier podium en F1 de l'écurie Williams remonte au Grand Prix d'Azerbaïdjan 2017. Dans son glorieux passé, et avec 744 départs à son actif, l'écurie a glané la bagatelle de 114 victoires et décroché neuf titres mondiaux chez les constructeurs, sept chez les pilotes.

partages
commentaires
La FIA renforce le contrôle des moteurs en F1

Article précédent

La FIA renforce le contrôle des moteurs en F1

Article suivant

La F1 cherche à pimenter le 2e GP sur un même circuit

La F1 cherche à pimenter le 2e GP sur un même circuit
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021