Ecclestone dévoile son projet de voitures clientes

Alors que la plupart des équipes indépendantes semblent opposées à l'idée, Bernie Ecclestone est au contraire convaincu que la solution des voitures clientes pourrait fonctionner et même sauver ces écuries, malgré le fait qu'elles perdraient leur statut de constructeur.

Il y a une semaine, le Groupe Stratégique affirmait être en mesure de présenter un projet concret de voitures clientes d'ici un mois mais Ecclestone, qui défend l'idée depuis plusieurs semaines déjà, prend aujourd'hui les devants, révélant qu'il désirait au départ ni plus ni moins que la F1 devienne une formule monotype.

Donnez vous aussi votre avis sur la Formule 1 de demain : participez au Sondage Mondial GPDA des fans!

"À vrai dire, j'ai poussé tant et plus pour que l'on se dirige vers un châssis unique, avec un moteur unique, sur base de ce que l'on possède aujourd'hui. Mais les équipes ne veulent pas en entendre parler," déclare Ecclestone.

"Par conséquent, l'idée est que quatre ou cinq équipes en disposent, tandis que les constructeurs poursuivront leur route comme c'est le cas actuellement, en faisant ce qu'ils veulent. Pour les autres, il s'agirait donc d'un châssis unique et je désire parvenir à un accord pour qu'il s'agisse du même moteur également."

Vers un championnat à deux vitesses ?

"Je suis prêt à m'occuper de tout cela personnellement," ajoute le grand patron de la Formule 1. "Nous allons fournir deux châssis complets pour le mois de janvier, cela va coûter 15 millions de dollars et nous allons payer. Si cela coûte plus cher, nous paierons plus cher."

Convaincu par son idée et décidé à la défendre contre vents et marées, l'homme de 84 ans réfute les propos de ses opposants, à savoir les équipes précisément concernées par le projet, qui évoquent "un séisme pour la Formule 1, avec une compétition à deux vitesses."

"Et bien, que pensez-vous que nous avons à présent ?" rétorque Ecclestone. "Je suis convaincu que si l'effort est suffisant, ce projet pourrait devenir bon pour tout le monde."

Des pilotes talentueux avant tout

Ecclestone déclare par ailleurs vouloir mettre fin au système des pilotes payants via ce projet, désirant ainsi que le les équipes disposent de suffisamment de moyens pour engager un pilote sur base de son unique talent.

"Au lieu de chercher à tout prix un pilote qui apporte des fonds, ces équipes pourraient signer un pilote talentueux et le mettre dans leur voiture. Les jeunes pilotes qui ont du potentiel recevraient bien plus facilement leur chance."

"Ces équipes sont stupides de ne pas réfléchir à cela. Demain, elles pourraient se retrouver avec un duo d'excellents pilotes plutôt qu'avoir à signer des contrats pour l'argent."

Les équipes indépendantes trouveront encore des sponsors, et même plus facilement que les constructeurs!

Bernie Ecclestone

Une autre inquiétude des équipes indépendantes est que les sponsors se détournent d'elles si elles ne sont plus des constructeurs. Mais Ecclestone n'est pas du tout de cet avis.

"Elles pourraient bien sûr trouver des sponsors. Et même plus facilement que les grandes équipes, puisqu'elles demanderaient moins d'argent!"

"De plus, il ne faut pas perdre de vue les droits télé. Aujourd'hui, les équipes de milieu de grille sont bien plus montrées qu'autrefois et cela représente aussi un gain d'argent. Cela ne changera pas si demain, les équipes concernées sont équipées de châssis clients."

L'idée est à ce jour très mal reçue : la Directrice de l'équipe Sauber, Monisha Kaltenborn, ayant même déclaré que son équipe "ne deviendrait jamais autre chose qu'un constructeur."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags bernie ecclestone, châssis clients, equipes indépendantes, equipes privées, groupe stratégique, voitures clientes