Ecclestone dit avoir un contrat Pirelli pour 2014

Provocation, tentative d’accélération des négociations avec Pirelli, ou petit coup de pouce amical au milieu de la tempête du Testgate ? Bernie Ecclestone, qui avait récemment fait partde son point de vueconcernant l’implication secondaire de...

Provocation, tentative d’accélération des négociations avec Pirelli, ou petit coup de pouce amical au milieu de la tempête du Testgate ? Bernie Ecclestone, qui avait récemment fait part

de son point de vue

concernant l’implication secondaire de Pirelli dans l’affaire des tests privés - étant selon lui en premier lieu l'affaire de l’équipe Mercedes-, a lâché que le manufacturier italien disposait d’un contrat de fourniture pneumatique pour la saison prochaine. “Nous [la FOM, ndlr] avons un contrat avec Pirelli pour la saison prochaine. Pirelli n’a pas d’accord avec la FIA”. Il ne s'agit ainsi pas d'un contrat de fourniture à l'heure actuelle.

Pour l’heure, aucune annonce officielle de quelque côté que ce soit n’est venue confirmer la possibilité de la présence de Pirelli en F1 au-delà de la saison 2013. Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, a été le premier à régulièrement faire part de son inquiétude concernant les délais de reconduction du contrat de fourniture en ce début d’année, jugeant qu’il est nécessaire pour sa firme de tester et de développer des enveloppes avec un minimum de temps disponible avant 2014 et de disposer d'une réponse très rapide. Le Britannique n'a pas hésité pour cela à annoncer aux journalistes qu'il était possible que Pirelli ne renouvelle pas son contrat de 3 ans.

Le manufacturier italien souhaiterait également disposer de la possibilité de tester ses enveloppes sur des monoplaces dont les performances sont représentatives des machines contemporaines afin de fournir des produits adaptés, et ne pas subir des revers négatifs en termes de communication vis-à-vis d’un public parfois peu informé des conditions de préparation de Pirelli.

Cette saison, la marque a été attaquée tant sur le front des composés pneumatiques, que des possibles changements envisagés sur les thèmes de la sécurité, des performances et de l’équité de traitement, puis sur le domaine des tests privés. Pour finir, Mercedes a tenté hier, lors de son Audience devant le Tribunal International de la FIA, de brandir l’épouvantail d’

un possible avantage tiré par Lotus

de par l’utilisation par Pirelli d’une ancienne Renault comme monoplace de développement des pneus 2013.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités