Ecclestone et le barème de points, une vieille histoire

Hier, Bernie Ecclestone a révélé qu'il avait fait la proposition de doubler les points pour les trois dernières courses de la saison 2014

Hier, Bernie Ecclestone a révélé qu'il avait fait la proposition de doubler les points pour les trois dernières courses de la saison 2014. Proposition en partie rejetée par le Groupe de Stratégie F1, qui a finalement accepté de doubler les points uniquement pour la dernière course à Abu Dhabi. La FIA avait entériné cette mesure au début du mois de décembre, lors de son dernier Conseil Mondial.

Depuis, la polémique est réelle à ce sujet puisque les voix sont nombreuses à s'élever contre une règle injuste aux yeux de certains. Dernier en date à se montrer sceptique, Luca di Montezemolo a même fait part de son intention de réunir les équipes du plateau pour en discuter.

Au milieu du débat, Ecclestone tient bon et insiste, au nom du suspense le plus durable possible dans un championnat qui devrait coûte que coûte tenir en émoi les passionnés jusqu'à la dernière minute. A vrai dire, le grand argentier de la Formule 1 n'en est pas à son coup d'essai et ses propositions pour modifier le mode d'attribution des points sont fréquentes.

A la fin de l'année 2008, le patron de la FOM avait déjà jeté un pavé dans la mare en se battant pour la suppression des points au championnat, remplacés alors par un système de médailles pour les trois premiers de chaque Grand Prix. A cette époque déjà, la question avait divisé et beaucoup fait parler. Quelques mois plus tard, Bernie remettait l'affaire sur le tapis en revoyant sa copie, supprimant le terme de médaille pour insister sur la valeur de la victoire en course pour décrocher le titre mondial.

"Oubliez le mot ’médailles’. Je pense que le type qui remporte le plus de courses devrait gagner le championnat. Je ne pense pas qu’un pilote qui se classe second, avec beaucoup de points, devrait être sacré champion du monde. C’est tout", lançait Ecclestone en janvier 2009. "J’espère que cette idée, qui consiste à dire que le vainqueur devient champion, poussera les pilotes à courir pour gagner. Cette année, beaucoup d’entre eux se sont retrouvés en deuxième position et ils n’ont pas essayé de gagner parce que ça ne rapportait que deux points supplémentaires. Ça ne vaut pas le coup. Il revient aux écuries de faire évoluer tout cela. Elles sont toutes inscrites au championnat et c’est un changement de réglementation, donc nous aurons besoin de leur accord. J’espère qu’elles ont suffisamment de bon sens pour accepter."

Finalement, les médailles inventées par Ecclestone n'ont jamais été adoptées par les équipes et la FIA. Mais la brèche qu'il avait ouverte avait mené à un changement radical du barème d'attribution des points en 2010, tel qu'il est encore aujourd'hui, avec une victoire revalorisée à 25 points.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Luca di Montezemolo , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités