Ecclestone fait pression sur Renault pour rester avec Red Bull

Bernie Ecclestone tente de négocier un accord pour convaincre Renault de continuer à motoriser Red Bull l’année prochaine, si cela permet d’éviter un retrait de l’écurie. 

Red Bull fait face à une crise importante concernant sa motorisation 2016, depuis que Mercedes et Ferrari ont clairement fait savoir qu’ils n’étaient pas en position de fournir des moteurs à l’écurie de Milton Keynes.

Alors que Honda n’est pas en capacité de motoriser une autre équipe que McLaren, la dernière option qui reste à disposition de Red Bull pour rester en F1 est d’essayer de convaincre Renault pour une année supplémentaire. Un tel accord permettrait à la structure autrichienne de respirer et de prendre le temps de négocier un meilleur accord avec Ferrari pour 2017. 

Motorsport.com a appris que Renault résiste à cette idée, en raison des critiques violentes et répétées émises par Red Bull depuis le début de l'année avant de faire savoir au constructeur français que la collaboration devait cesser. Néanmoins, Ecclestone s’implique désormais dans l’affaire pour essayer de mettre tout le monde d’accord et assurer la présence de Red Bull l’an prochain avec Renault. 

Un moyen de pression sur Renault

Des sources laissent entendre que Renault serait assuré de son statut d’équipe historique lui permettant de bénéficier de primes plus importantes l’an prochain, en cas de retour avec une équipe d’usine et d’accord pour continuer à motoriser Red Bull. 

Le Losange est en discussions sur ce sujet depuis plusieurs semaines avec Ecclestone, afin d’obtenir une augmentation de ses revenus commerciaux. Jusqu’à présent, Renault n’avait pas obtenu satisfaction, mais ce serait devenu un levier précieux dans les négociations pour trouver une issue favorable à toutes les parties. 

Ecclestone très optimiste

Depuis le début du week-end de Sotchi, Ecclestone a lui-même été impliqué dans une série de réunions pour tenter de résoudre la crise qui entoure Red Bull. La possibilité de convaincre Renault l’a même conduit à faire preuve d’optimisme. 

"Tout a été réglé et je ne m’inquièterais pas à ce sujet", a-t-il assuré. "Nous ne voulons pas qu’ils [Red Bull] partent. Je crois qu’ils ont résolu tout ça maintenant."

La poursuite de la collaboration entre Red Bull et Renault constituerait un renversement de situation incroyable pour les deux parties, dont les relations sont au plus mal depuis plusieurs mois, mais ce serait paradoxalement la meilleure voie à emprunter pour assurer les ambitions à plus long terme des deux groupes. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags ecclestone, moteur, renault