Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
15 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
23 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
36 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
72 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
85 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
100 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
107 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
121 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
128 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
142 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
156 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
184 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
191 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
205 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
212 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
225 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
240 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
261 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
275 jours

Ecclestone : Liberty doit se concentrer sur Ferrari et Red Bull

partages
commentaires
Ecclestone : Liberty doit se concentrer sur Ferrari et Red Bull
Par :
6 oct. 2019 à 07:03

"À prendre ou à laisser" pour les autres ! Voici comment Bernie Ecclestone estime que devrait se dérouler la mise en place des règles du jeu par Liberty Media de ce que sera la F1 à partir de 2021, avec un focus à maintenir sur la garantie du soutien de Ferrari et Red Bull.

La définition des règles 2021 approche mais semble toujours relativement floue. Interrogé par Auto Motor und Sport sur ce qu'il ferait dans la situation de Liberty Media pour garantir un bel avenir à la F1, Bernie Ecclestone y est allé de sa franchise habituelle en recommandant aux dirigeants actuels de la discipline de se concentrer sur le fait que Ferrari et Red Bull restent heureux. La conséquence, c'est que les autres équipes se trouveront dans une situation où ce sera "à prendre ou à laisser", tandis que Mercedes-Benz semble déjà pleinement investi sur un programme F1 à long terme et disposé à équiper trois teams en unités de puissance à compter de 2021.

À un mois de l'échéance, il reste beaucoup à faire pour que Liberty Media et la FIA puissent apporter sur la table une proposition en capacité de réjouir tous les protagonistes de la discipline. Selon Ecclestone, la stratégie à adopter est désormais de placer tout ce petit monde en position de devoir prendre leurs propres responsabilités, en les mettant dos au mur une fois un bon deal trouvé avec Ferrari et Red Bull, qui disposent tous deux (officieusement dans le cas de Ferrari) de deux équipes. Une méthode qu'Ecclestone a déjà utilisée dans le passé, en se tournant souvent exclusivement vers Ferrari. "Qu'ils fassent un deal avec Ferrari et Red Bull", commente le grand argentier de la F1. "Puis qu'ils aillent voir les autres équipes en leur disant : 'c'est à prendre ou à laisser' !"

Lire aussi :

La sécurisation d'un accord avec Ferrari pour 2021 est vitale pour Liberty Media, alors que la Scuderia adopte un double langage complexe expliquant qu'il serait regrettable de devoir utiliser son droit de veto actuel contre toute formulation de règles avec lesquelles l'équipe pourrait être en désaccord. Une manière diplomatique de recommander aux dirigeants de la F1 de mettre directement sur la table quelque chose d'acceptable par Ferrari, à savoir le maintien de conditions favorables à l'équipe qui encaisse le plus de revenus commerciaux de la F1 que toute autre structure avant même que n'entrent en compte les primes basées sur les résultats sportifs et les droits télévisuels.

Article suivant
Alesi veut des pénalités pour vitesse excessive dans les dégagements

Article précédent

Alesi veut des pénalités pour vitesse excessive dans les dégagements

Article suivant

Les discussions sur 2021 donnent le tournis aux écuries F1

Les discussions sur 2021 donnent le tournis aux écuries F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Guillaume Navarro