Ecclestone - "Rien n'a changé" depuis l'annonce du rachat par Liberty

Bernie Ecclestone assure que "rien n’a changé" depuis que Liberty Media a débuté l’opération de rachat de la F1, tout en expliquant par ailleurs que Chase Carey est toujours en phase d’observation et non pas de prise de décision.

Chase Carey, qui a succédé à Peter Brabeck-Letmathe quand l’accord avec Liberty a été annoncé, a récemment pris part à la réunion du Groupe Stratégique. Cependant, Ecclestone a déclaré que l’Américain ne prendrait aucune décision concernant la discipline avant que le rachat ne soit totalement réalisé, ce qui doit être fait en début d’année prochaine.

"Pour le moment, rien n’a changé", explique Ecclestone à Motorsport.com. "Les actionnaires ont changé mais rien d’autre n’a changé. La position avec Liberty pour le moment est qu’ils sont actionnaires à hauteur de 10% de l’entreprise."

"Chase est président de l’entreprise, même chose que Peter Brabeck. Est-il plus impliqué que Peter ? Probablement pas. Il essaye d’en savoir plus concernant l’entreprise qu’il a achetée. Il a acheté un produit. Il cherche à voir ce que nous avons acheté, et ce que l’on peut faire quand nous avons le contrôle, ce qui sera le cas dans quelques mois. Que devrions-nous faire ?"

"Je suis sûr que, quand ils seront derrière le bureau et qu’ils auront le contrôle de l’entreprise, alors ils regarderont probablement ça de près. Dans le même temps, ils ont assez de temps pour voir ce qui est mauvais ou ce qu’ils pensent qui est mauvais, et est peut-être bien mauvais, et voir comment ils vont le redresser."

Malgré tout, Ecclestone concède qu’une requête majeure de Liberty a émergé. "Ils aimeraient avoir deux courses aux États-Unis. Nous aimerions avoir une meilleure télévision là-bas, et plus de courses en Amérique, nous en serions heureux. Maintenant, nous devons voir comment nous allons faire ça."

Quand il lui est demandé si Liberty pourrait, dans les faits, l’aider à réaliser les changements qu’il a toujours voulu faire, il dit : "Oui, il y a beaucoup de petites choses que nous pouvons peut-être régler."

Cependant, Ecclestone a concédé que son propre avenir n’était pas encore clair, même s’il a été annoncé qu’il resterait pour encore au moins trois ans. "Nous ne savons pas. Les trois années sont un peu un non-sens, donc nous verrons ce qui va se passer. Je me sens assez en forme, je ne sens pas que je vais mourir bientôt, mais ces choses arrivent. On ne planifie pas souvent ces choses."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags bernie ecclestone, chase carey, liberty media