Ecclestone se ravise et espère Bahreïn pour novembre

Après avoir émis l'hypothèse de faire courir le Grand Prix de Bahreïn au mois d'août, par des températures élevées, Bernie Ecclestone semble faire marche arrière sur cette idée

Après avoir émis l'hypothèse de faire courir le Grand Prix de Bahreïn au mois d'août, par des températures élevées, Bernie Ecclestone semble faire marche arrière sur cette idée.

Cependant, le grand argentier de la Formule 1 ne veut toujours pas parler d'annulation et espère désormais que la course sera organisée en novembre. Une éventualité qui ne réjouira pas Sebastian Vettel, qui a fait part de son désaccord avec cette idée.

"Nous allons regarder et voir ce que nous pouvons faire, comment nous pouvons faire changer les choses. Peut-être que nous pouvons changer avec le Brésil, quelque chose comme ça," a déclaré Ecclestone ce jeudi à la BBC.

"Je ne sais pas s'il est possible que la paix revienne à Bahreïn. Mais si c'est le cas, nous trouverons une solution. Nous avons beaucoup plus de soutien à Bahreïn que nous avons pu en avoir quand nous avons commencé là-bas, et s'ils veulent la course, nous voulons la leur fournir."

Le Britannique est donc revenu sur son idée de profiter de la trêve estivale pour réagencer le calendrier.

"Oublions août, il fait trop chaud. C'est trop chaud pour le public assis dans les tribunes par 40°C," a-t-il reconnu, avant de répéter qu'il attendait une décision pour la semaine prochaine à l'occasion du Conseil Mondial de la FIA.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités