Ecclestone sévère avec la proposition moteur pour 2021

Bernie Ecclestone estime que ce n'est pas une surprise de voir les motoristes critiquer la réglementation moteur récemment proposée par la FIA et les nouveaux propriétaires de la F1.

Ecclestone sévère avec la proposition moteur pour 2021
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR12, Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS17, Marcus Ericsson, Sauber C36, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10, font la file à la sortie des stands
Bernie Ecclestone, président d'honneur de la Formule 1
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H mène au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H mène au départ
Bernie Ecclestone,, Joao Doria, maire de Sao Paulo
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08 et Sebastian Vettel, Ferrari SF70H en lutte au départ
Bernie Ecclestone, président d'honneur de la Formule 1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Pascal Wehrlein, Sauber C36

La proposition moteur pour 2021 n'a pas été bien accueillie par Mercedes, Ferrari et Renault, qui considèrent qu'il leur faudrait à nouveau dépenser beaucoup pour s'adapter aux nouvelles unités de puissance.

L'ancien patron de la F1, Bernie Ecclestone, qui a quitté ses fonctions en janvier, pense que les changements impliquent trop de dépenses supplémentaires en plus de l'investissement existant, et qu'il existe une manière moins complexe de régler la situation.

"Le problème, c'est qu'ils dépensent tous une fortune pour ces foutus moteurs", a déclaré Ecclestone à Motorsport.com."Et ils ne veulent pas retourner voir leurs dirigeants et leur dire 'Nous avons besoin d'argent en plus car nous devons modifier les moteurs'."

"Je pense franchement qu'ils devraient faire quelque chose de vraiment différent, ou laisser ça comme ça. Tout ce qu'ils doivent faire c'est ce sur quoi nous étions d'accord il y a trois ans, je crois, avec Jean Todt, à savoir plus de début d'essence, et plus de carburant dans la voiture, les laisser tourner à 2000 trs/min. C'est tout ce qui était nécessaire."

Ecclestone se dit sceptique quant à la possibilité pour les nouveaux propriétaires de suivre les changements qu'ils veulent faire pour améliorer la discipline.

"Ils n'auraient pas dû faire tant de prévisions par rapport à ce qu'ils pouvaient faire. Ils auraient dû attendre de voir ce qui pouvait être fait. Je suis certain que ce qu'ils avaient à l'esprit et ce qu'ils voulaient faire n'était pas trop mal. Le problème est de le faire."

"Tout ce que nous devions vraiment faire, c'était regarder quand la F1 était vraiment populaire ? Sortons le règlement et faisons les choses de cette manière. Je n'ai pas vraiment vu de différence. La course est bonne, c'est mieux maintenant que ça ne l'était. Nous avons attendu quatre ans pour ça, donc c'est un peu plus facile quand il y a de la concurrence. Maintenant Ferrari se réveille, c'est bien."

Ecclestone a remis en question l'investissement sans précédent de Liberty pour commercialiser la F1 et pour élargir son département commercial, alors que lui avait toujours soutenu avec les anciens propriétaires CVC le fait de maîtriser les coûts et de faire des bénéfices.

Liberty a récemment annoncé une baisse de profit et donc moins de revenus pour les équipes, en partie en raison de cet investissement supplémentaire.

"Il y a la télévision toutes les deux semaines et il y a la télévision pendant la période creuse, et les équipes parlent toutes, tout le monde parle. Alors de quoi pourrions-nous parler ? De quoi peut-on parler ? Dire aux gens de venir voir la F1, parce que c'est super ? J'étais le directeur général, avec pour mission de faire en sorte que ça semble bien, de m'assurer qu'ils pourraient vendre les parts. Nous essayions de vendre depuis quatre ans, et nous l'avons finalement fait."

Il a également fait part de ses doutes au sujet de la volonté d'organiser davantage de courses aux États-Unis, après avoir tenté plusieurs lieux durant des décennies, le plus récemment dans le New Jersey.

"Je veux les voir faire plus de courses en Amérique. Puisqu'ils ne semblent pas courir après l'argent, c'est peut-être possible. Si vous chercher à gagner de l'argent, ce n'est pas la manière d'y parvenir. C'est pour ça que je suis allé vers l'Est."

partages
commentaires
Vandoorne : Être rookie n'est pas une excuse
Article précédent

Vandoorne : Être rookie n'est pas une excuse

Article suivant

Chronique Massa - Le Brésil devra régler l'absence de pilote en F1

Chronique Massa - Le Brésil devra régler l'absence de pilote en F1
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021