Ecclestone - Todt doit adopter une position plus radicale

Bernie Ecclestone a fait comprendre que le président de la FIA, Jean Todt, allait peut-être adopter une ligne plus dure afin d’imposer des changements essentiels en Formule 1.

Face à une montée en puissance de ceux qui réclament de nouveaux règlements en F1 afin de rendre les courses plus excitantes et réduire les coûts, Ecclestone a récemment laissé paraître sa frustration face à la position adoptée par Jean Todt. 

Lors d’une interview accordée au diffuseur allemand ZDF la semaine dernière, le grand patron de la F1 a appuyé les propos tenus par Max Mosley, l’ancien président de la FIA, qui affirmait que si la F1 désirait vraiment changer les règlements, elle devra le faire contre la volonté de certaines écuries.

Parlant au quotidien The Daily Telegraph, Ecclestone a révélé que Todt semblait appuyer le commentaire de Mosley et comprendre l’urgence de la situation.

Je crois que Jean [Todt] commence, lentement mais sûrement, à comprendre qu’il faut faire un geste douloureux. Si cela s’avère être déplaisant, et bien ce sera comme ça”.

Pas de rôle pour Max Mosley

Lors de l’interview télévisée, Ecclestone est apparu en compagnie de Mosley, ce qui a fait naître la rumeur selon laquelle les deux compères de longue date préparent un coup afin de reprendre un peu le contrôle de la F1. Toutefois, Ecclestone a nié le fait que Mosley désirait reprendre un rôle actif ou même voulait devenir un sorte de conseiller spécial.

Non, non, non,” a insisté Ecclestone. “Il n’a plus rien à voir avec la Formule 1. Il n’était là que parce que les gens de la télé désiraient l’interviewer. Il n’a rien à voir avec la F1. Cela ne devait pas être humoristique ; ça devait être sérieux. Mais enfin…

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags f1, fia, mosly, todt