Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Ecclestone - Vettel n’est pas responsable de l’échec de Ferrari

partages
commentaires
Ecclestone - Vettel n’est pas responsable de l’échec de Ferrari
Par :
7 janv. 2017 à 16:45

Pour Bernie Ecclestone, la Scuderia Ferrari est seule responsable des difficultés rencontrées par Sebastian Vettel pour retrouver la victoire, et a besoin de "sang neuf" pour y parvenir.

Bernie Ecclestone avec Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Podium : le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari

Lors de sa première saison chez Ferrari en 2015, Sebastian Vettel a remporté trois Grands Prix, et tout semblait prendre la bonne direction pour que l'écurie italienne puisse jouer le titre en 2016 ou au moins se rapprocher un peu plus encore de Mercedes. Mais Ferrari a mis en piste une monoplace capricieuse et irrégulière avec le comportement des pneumatiques, manquant globalement d'appui et aussi de fiabilité.

La fin d'année a également été agitée autour du pilote allemand, laissant penser que des tensions avaient pu naître, tout du moins une grande frustration. Le directeur de la Scuderia, Maurizio Arrivabene, a notamment rappelé il y a quelques mois que le quadruple champion du monde devait "gagner sa place" chez Ferrari, tandis que le président Sergio Marchionne a récemment demandé à son pilote de faire preuve de davantage de calme et de sang-froid.

Très proche de Vettel depuis le début de sa carrière en F1, Bernie Ecclestone estime pour sa part que l'Allemand est victime de la régression technique de Ferrari plus qu'il n'est responsable des mauvais résultats, notamment après le départ du directeur technique James Allison l'été dernier, qui a précédé une réorganisation interne à Maranello.

"Ferrari est revenue dans l'ère qui a précédé Schumacher et Todt", lance le directeur général de la FOM dans les colonnes de Sport Bild. "Trop d'Italiens travaillent pour l'écurie en ce moment. Je n'ai rien contre l'Italie, mais avoir de la fermeté au sein d'une équipe ne fonctionne pas avec l'ADN italien." 

"Ferrari a besoin de sang neuf. Je suis certain que Sebastian fait tout ce qu'il peut pour réussir [avec Ferrari]. La question est de savoir ce qu'ils sont prêts à le laisser faire. Ce n'est pas sa faute s'il ne gagne pas. Ça vient de la voiture et de l'équipe."

En dépit d'une année 2016 difficile, vierge de toute victoire et durant laquelle Red Bull Racing a pris la deuxième place du championnat constructeurs, Ecclestone estime toutefois que Vettel restera le plus fervent défenseur de la cause de Ferrari pour tenter de retrouver le succès.

"La mission de Sebastian est chez Ferrari", prévient-t-il quand l'idée d'un transfert chez Mercedes est évoquée. "Tel que je le connais, il veut réussir cette mission avant tout."

Article suivant
Avec les F1 2017, certains "virages" deviendront des "lignes droites"

Article précédent

Avec les F1 2017, certains "virages" deviendront des "lignes droites"

Article suivant

Williams - Une baisse de régime qui "revigore" !

Williams - Une baisse de régime qui "revigore" !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Auteur Basile Davoine